Le vêtement intelligent ne va pas à l'encontre de la mode

Par 29 juillet 2009
Mots-clés : Smart city

HealthWare travaille sur des habits dont les capteurs embarqués prélèvent diverses informations d'ordre médical. Les données sont rassemblées sur un appareil de la taille d'un téléphone. L'intérêt : rendre invisible le suivi.

Les appareils mobiles qui permettent de surveiller la santé d'une personne en permanence se multiplient. Mais s'ils veulent être adoptés, ils doivent se fondre dans les vêtements sur lesquels ils sont installés. D'où l'initiative d'HealthWare, qui a mis au point des vêtements capables de prélever plusieurs informations sur la santé de celui qui les porte tout en restant léger et confortables. Le système consiste en des capteurs implantés directement dans les tissus. Jusque là, rien de neuf. Ce qui est intéressant, c'est que le recueillement et la transmission des données se fait grâce à un appareil portable baptisé PPU*, que le patient doit toujours avoir sur lui. "L'avantage, c'est que ce dispositif n’est pas plus grand qu’un téléphone mobile", précise Theodore Vontetsianos.
Un médecin toujours à ses côtés
"Tout ce qu’il faut faire, c’est recharger régulièrement sa batterie, comme on le fait avec son portable". Les vêtements permettent de recueillir les données comme la pression artérielle, le rythme cardiaque, l'électrocardiogramme ou encore la posture du patient. Ces informations sont ensuite transmises via GPRS directement dans les centres de santé. Les médecins et les aides-soignants auxquels le patient est rattaché peuvent accéder aux données via une connexion TCP/IP sécurisée et, en cas de problème, communiquer avec le patient via un vidéophone installé dans le PPU. Selon HealthWare, la technologie permettra de réduire le nombre de visites à l’hôpital et le temps d’hospitalisation des patients.
Confortables et faciles à porter
 "Le système sera utile pour les patients ayant subi une attaque cardiaque ou souffrants de maladies chroniques", précise Theodore Vontetsianos, le chef du service e-Health à l’hôpital d’Athènes. "Cela leur permettra d’être plus indépendants et de mener une vie plus active". Le projet est financé par l'Union européenne. Il a été développé par une équipe de professionnels de la santé, des télécommunications, du textile et des développeurs logiciels. D'autres initiatives sont actuellement en cours de développement, pour mettre au point des vêtements intelligents et discrets : SenseCore travaille ainsi sur un T-Shirt qui prélèvera des informations de qualité clinique de sept natures différentes. Mais pour le moment, les capteurs embarqués sur le textile sont encore visibles.
* Portable Patient Unit

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas