Viacom préfère Yahoo! à Google pour sa publicité

Par 12 avril 2007

Et si Yahoo! rattrapait Google sur le secteur de la publicité en ligne? La firme, qui a lancé récemment sa nouvelle plate-forme publicitaire Panama, vient d'être choisie par le groupe de médias américain Viacom...

Et si Yahoo! rattrapait Google sur le secteur de la publicité en ligne? La firme, qui a lancé récemment sa nouvelle plate-forme publicitaire Panama, vient d'être choisie par le groupe de médias américain Viacom. Celui-ci affichera les liens sponsorisés de Yahoo! sur une trentaine de ses sites. Les modalités financières de l'accord n'ont pas été révélées.
 
33 sites seront tout d'abord concernés, parmi lesquels MTV, VH1 ou Nickelodeon. L'accord pourrait ensuite s'étendre à 140 sites, sur une échelle internationale.
 
"Yahoo! a fait des progrès impressionnants dans sa recherche de nouveaux systèmes marketing", a précisé Philippe Dauman, le directeur exécutif de Viacom. La nouvelle plate-forme de liens sponsorisés de Yahoo!, opérationnelle depuis le début de l'année, propose en effet aux annonceurs le ciblage des internautes grâce à des publicités contextuelles.
 
Ainsi, il sera possible de sélectionner les publicités affichées en fonction du programme regardé par l'internaute afin de cerner au mieux les produits à lui proposer.
 
Cette technologie pourrait être un argument de choc pour contrer Google et sa très plébiscitée plate-forme AdWords. Mais la route sera longue pour Yahoo!. Au quatrième trimestre 2006, Google a généré 3.1 milliards d'euros de bénéfices, en majorité dus à la publicité.
 
Le combat est cependant loin d'être perdu. Les affaires juridiques concernant YouTube, la nouvelle filiale de la firme de Mountain View, se multiplient, et pourraient détourner de nombreux groupes de médias des services de Google pour leur publicité sur Internet. C'est ce qui vient de se passer avec Viacom, qui réclame actuellement 1 milliard de dollars de dommages et intérêts à la plate-forme de vidéo pour violation du droit d'auteur.
 
Le rachat de YouTube par Google serait-il un cadeau empoisonné?
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 12/04/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas