Viacom réclame le retrait de 100 000 vidéos de YouTube

Par 05 février 2007
Mots-clés : Future of Retail

Selon Reuters, l'américain Viacom exige de YouTube qu'il retire 100 000 clips pirates disponibles sur le site. Le groupe audiovisuel reproche à la plate-forme communautaire de ne pas lui verser...

Selon Reuters, l'américain Viacom exige de YouTube qu'il retire 100 000 clips pirates disponibles sur le site. Le groupe audiovisuel reproche à la plate-forme communautaire de ne pas lui verser de "juste rémunération".
 
Viacom, YouTube et Google étaient en négociations depuis plusieurs mois pour trouver un terrain d'entente. Le propriétaire de MTV, qui a estimé qu'aucune solution suffisante n'avait été trouvée, a réclamé le retrait immédiat des contenus protégés. Le site communautaire s'est engagé à appliquer cette décision.
 
Ce type de plainte n'est pas une première pour YouTube, qui a dû faire face ces derniers temps à des accusations de violation de droits d'auteurs par plusieurs majors et groupes audiovisuels. Pour rentrer dans la légalité, la plate-forme a signé des partenariats avec un certain nombre d'entre eux comme Warner, Universal Music, Sony ou CBS, pour partager les revenus issus de la publicité.
 
Mais pour le moment ces accords restent virtuels. En effet, YouTube, qui devait mettre en place un système d'analyse du contenu vidéo permettant de recenser les fichiers visionnés, n'a toujours pas tenu sa promesse.
 
Viacom, qui a dénoncé l'absence de tout système de ce genre, a donc refusé de signer un accord avec la plate-forme. Reste à savoir si la firme a fait le bon choix. Car avec 100 millions de vidéos visionnées chaque jour, YouTube s'impose de plus en plus comme un nouveau canal de promotion...
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 05/02/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas