Vidéo et applications retiennent l'attention des TPE pour communiquer

Par 19 janvier 2011
graphique de croissance

Si le site et le mail restent les modes de communication privilégiés des petites entreprises, ces dernières augmentent leurs budgets dédiés à la vidéo en ligne, la création de modules ou l'affichage de publicité sur mobile.

Pour améliorer leur visibilité en ligne, les petites entreprises lorgnent de plus en plus sérieusement sur la vidéo en ligne, le marketing mobile et les ventes groupées sur sites dédiés, commente Ad-ology Research dans une étude dédiée. Si l'on regarde les chiffres, on constate en effet que désormais plus de 45 % des TPE ont l'intention d'augmenter leurs budgets dédiés à la vidéo diffusée sur les réseaux ou sur leur site. Soit une augmentation de près de 30 % en un an. Près de quatre entreprises interrogées sur dix expliquent aussi faire de même en ce qui concerne le terrain des applications mobiles et de la publicité sur ce support. 15 % estiment également que les plates-formes comme Groupon et LivingSocial, sont au final lucratives.

Des incompréhensions à résoudre

Ces dernières permettant de proposer des offres groupées ou des bons de réduction. Enfin, même si ce n'est encore la ruée, Ad-ology Research reconnaît l'engouement pour les réseaux sociaux pour améliorer l'expérience consommateur. "Les petites entreprises sont de plus en plus informées des moyens de faire du marketing en ligne, et prêtes à explorer de nouveaux canaux de communication pour atteindre le consommateur", note Lee Smith, président d'Ad-ology Research. Reste que, note le cabinet, près d'un quart des TPE interrogées avouent se sentir encore dépassées quand elles tentent de comprendre les rouages de la publicité en ligne.

Le mail reste le mode de communication privilégié

En ce sens, il est du coup plus facile de comprendre que la création d'un site et la réalisation de campagnes de mail marketing restent les deux modes de communication les plus prisés. Ils devraient d'ailleurs encore augmenter cette année. Il en sera de même pour la présence sur les salons professionnels et sur l'affichage de réclames dans la presse, qui rassemble encore 20 % de leur budget publicitaire. A noter que seulement 64 % des petites entreprises possèdent un site web. Ce qui représente néanmoins une augmentation de 20 % sur un an.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas