La vidéo surveillance met une identité sur une ombre

Par 08 septembre 2008 1 commentaire

Le logiciel de la NASA reconnaîtra des individus à partir de leurs ombres, via l'analyse de leur démarche. Ce système s'avérera utile pour identifier les personnes recherchées par les services de sécurité.

Après le portrait des criminels les plus recherchés, ce sont désormais leurs ombres qui pourraient être analysées par les systèmes de sécurité des agences de défense nationale américaines. C'est du moins ce que laisse à penser le projet du NASA's Jet propulsion laboratory (JPL) en Californie. A l'origine chargé de développer la construction et la supervision des vols non habités de la NASA, le laboratoire travaille actuellement sur un système d'analyse des mouvements des ombres humaines, à partir d'enregistrements aériens. Les chercheurs assurent qu'il sera possible d'identifier des individus à partir de leur démarche, ce via une technique appelée "Gait analysis" soit littéralement "analyse de la démarche". Comme l'explique Adrian Stoica, ingénieur au JPL, la façon dont se déplace une personne est très difficile à camoufler ou modifier, et peut s'avérer un détail crucial de reconnaissance.
Isoler les ombres
Or les vidéos filmées depuis un point en hauteur, comme celles capturées par des caméras de surveillance, ne montrent que le crâne et les épaules d'une personne. Ce qui rend difficile voire impossible de mesurer le rythme d'une démarche, la longueur des pas et autres paramètres distinctifs d'un style de marche. C'est alors qu'intervient l'ombre : la projection de la silhouette, visible par la caméra, rend ces éléments visibles. Et permet aux chercheurs de les analyser en leur fournissant des informations suffisantes pour pouvoir retrouver l'identité de l'individu. Pour démontrer ces avancées, Adrian Stoica a développé un logiciel capable de reconnaître les mouvements humains. Il isole les ombres mouvantes et utilise les données concernant le moment de la journée auquel les images ont été capturées, pour calculer l'angle de l'ombre.
Observer depuis des points en hauteur
Le logiciel détermine alors si l'image est allongée ou rétrécie et recalcule la forme d'origine de la silhouette de l'individu. A partir de ces données, le logiciel tente d'identifier la personne qui est filmée. Pour l'instant, le chercheur assure que sa solution a réussi avec succès à reconnaître un individu, filmé depuis une caméra de vidéo surveillance fixée au sixième étage d'un immeuble. Une technique qui n'est pas sans rappeler un logiciel développé par l'école Polytechnique de Madrid. Ce dernier, permettant d'identifier les expressions du visage d'une personne filmée, était doté d'un algorithme capable de référencer trente images par seconde. Destiné à l'origine à des fins marketing, le système porte également des promesses pour la sécurité, étant donné les facilités qu'il assure en termes de reconnaissance faciale.

Haut de page

1 Commentaire

C'est incroyable l'avance que peuvent avoir certains centres de recherche comme la NASA,
Aujourd'hui, la technologie que nous utilisons dans le grand public est à des années lumières des avancées réélles de ces centres de recherche

Soumis par video surveillance (non vérifié) - le 25 mars 2009 à 23h44

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas