La ville de San Francisco s'allie à Google pour connecter les SDF

Par 04 mars 2008

Le projet CARE offre depuis 2006 aux SDF de San Francisco un numéro de téléphone et un compte de messagerie pour rester en contact avec leurs proches et les institutions. Désormais, ils peuvent compter sur le soutien de la ville.

Permettre aux sans domicile fixe d’être joignables: c’est l’objectif de CARE (Communications And Respect for Everybody), projet de GrandCentral. Ce dernier, spécialiste de la gestion des appels téléphoniques et racheté par Google en 2007, propose aux sans abris un système de standard téléphonique individuel afin qu’ils restent joignables. Ce service a désormais les faveurs de la ville de San Francisco : le Project Homeless Connect (PHC) instigué par le maire Gavin Newsom s’y associe en effet. Le PHC soutient depuis 2004 la réinsertion des sans abris de la ville. Les pouvoirs publics s’impliquent ainsi directement dans ce projet de soutien aux SDF. L’association de ces deux actions devrait permettre à tous les SDF d’avoir accès à ce programme et compte mettre en œuvre de nouveaux outils afin de faciliter l’application du projet.
Un standard personnel
C’est dans cette optique que le maire de San Francisco a annoncé cette semaine un plan pour la mise en place du programme, avec l’instauration d’un site Internet qui permettra aux refuges pour sans abris de la ville, aussi bien privés que publics, de créer des comptes pour leurs utilisateurs. Le projet CARE prévoit aussi une aide à l’installation de ces nouveaux systèmes, et une assistance pour familiariser les utilisateurs. CARE  a déjà fourni plus de 5000 numéros de téléphone et a permis à plus de 100 000 messages d’être échangés, depuis avril 2006 à San Francisco. "Nous croyons fermement dans le pouvoir de la technologie pour améliorer le quotidien des individus mais aussi de la communauté dans son ensemble" a déclaré Craig Walker, directeur des produits voix chez Google. Et de poursuivre : "l’accès au téléphone et à une boîte vocale est l’un des moyens de Grand Central pour aider les SDF de San Francisco à rester en contact avec les travailleurs sociaux ou encore leurs familles".
Une adresse numérique pour les sans domiciles
En France, l’association Emmaüs a mené cette réflexion sur la création d’une adresse numérique qui pallierait l’absence d’adresse administrative pour les sans abris. "Nous avons créé des salles informatiques au sein de nos centres d’hébergement avec le soutien de Microsoft US depuis 2000" explique Odile Boudeau, directrice de l’Agora, association Emmaüs. "En leur créant des adresses mails, nous permettons aux SDF de garder un lien avec leurs familles, souvent à l’étranger. " Mais c’est aussi un moyen de réduire la fracture numérique. Et Odile Boudeau de conclure "Notre rôle est d’informer les sans abris, de les former à ces nouveaux outils, essentiels par ailleurs dans leurs recherches d’emploi et ainsi de les orienter vers le droit commun".

 L’Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas