Violation de brevets: Apple, Sandisk et Samsung sont sur la sellette

Par 27 février 2007
Mots-clés : Smart city

La société Texas MP3 Technologies vient de déposer une plainte contre trois importants constructeurs de baladeurs numériques, Apple, Sandisk et Samsung. Elle les accuse d'avoir violé le brevet...

La société Texas MP3 Technologies vient de déposer une plainte contre trois importants constructeurs de baladeurs numériques, Apple, Sandisk et Samsung. Elle les accuse d'avoir violé le brevet 7.065.417 ayant trait à la gestion et à la reproduction du son au sein d'un appareil qui utilise la méthode de compression Mpeg.
 
Le brevet incriminé avait été enregistré par l'entreprise SigmaTel en juin 2006 puis ensuite racheté par Texas MP3 Technologies.
 
Le marché de la violation de brevet, si on peut le qualifier ainsi, offre apparemment de grands potentiels et un moyen facile de récupérer des sommes conséquentes qui tiennent lieu de dommages et intérêts.
 
Les plaintes et autres jugements ne cessent de se multiplier depuis plusieurs mois. La dernière grande annonce a concerné l'amende de 1,52 milliard de dollars que doit verser Microsoft à Alcatel-Lucent pour avoir violé deux de ses brevets liés à la technologie MP3 que l'éditeur américain utiliserait dans son logiciel Windows Media Player.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 27/02/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas