VirginMega.fr redemande à Sony Music et Universal Music d’ouvrir leurs catalogues

Par 30 janvier 2003
Mots-clés : Future of Retail

Le site VirginMega.fr (http://www.virginmega.fr) s’est consacré, depuis son lancement en avril 2002, au développement du marché de la distribution numérique de produits culturels ...

Le site VirginMega.fr (http://www.virginmega.fr) s’est consacré, depuis son lancement en avril 2002, au développement du marché de la distribution numérique de produits culturels. VirginMega.fr a tout d’abord proposé le téléchargement de titres puis s’est enrichi, en novembre dernier, d’une offre de location numérique de films. Dans quelques mois, le site proposera le téléchargement de jeux et de livres. Toute la gamme des produits culturels présents en magasin sera ainsi disponible en téléchargement sur le site VirginMega.fr. Concernant la musique, des contrats de distribution ont été signés, dès l’ouverture du site, avec deux des plus gros indépendants français Wagram et Native. VirginMega s’étonne de l’attitude des deux plus grandes Universal Music et Sony Music, d’autant que Sony Music vient d’ajouter une partie de son catalogue au service E-Compil, le site de téléchargement d’Universal Music France. Jean-Noël Reinhardt, président de VirginMega.fr, déclare « la lutte contre la piraterie passe par la mise à disposition de contenus légaux au plus grand nombre. Les Majors ne peuvent pas à la fois se plaindre de la piraterie et refuser l’ouverture de leur catalogue à des plates-formes de distribution tout à fait officielles comme la nôtre ». VirginMega.fr entend traiter avec l’ensemble des acteurs Majors et Indépendants, afin de permettre aux internautes de découvrir de la musique tout en respectant la création des artistes. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 30/01/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas