La virtualisation devient stratégique

Par 03 décembre 2007
Mots-clés : Smart city

Un nombre croissant d'entreprises parvient à un stade avancé de recours à la virtualisation. Cette technique fait désormais partie intégrante de la stratégie informatique des professionnels.

La virtualisation, déjà bien ancrée dans les systèmes informatiques d'entreprise, est à un tournant. Selon le Forrester, qui a enquêté auprès de nombreux responsables informatiques, près d'un quart des entreprises auraient aujourd'hui au moins deux ans d'expérience en matière de virtualisation. Pour le cabinet d'analyse, il s'agit d'un pallier décisif en terme de maîtrise de cette technologie, ouvrant la voie à son exploitation stratégique. D'après les résultats de l'enquête, plus de la moitié des entreprises bénéficieront de deux années d'expérience de cette technique d'ici 2009.
De l'expérimentation à la stratégie
Le Forrester explique que l'atteinte d'un certain niveau d'expérience de la virtualisation permet de passer d'une approche expérimentale à la mise en place d'une véritable stratégie d'infrastructure IT en la matière. Une stratégie visant notamment à tirer le meilleur parti des serveurs x86 virtualisés. Dans ce cadre, le Forrester recommande aux fournisseurs spécialistes de l'informatique de gestion d'adopter une approche pragmatique en orientant leur offre vers des solutions pratiques et spécialisées plutôt qu'intégrées. L'objectif étant de répondre à des besoins concrets - conversion, configuration ou encore mise à jour des serveurs virtualisés - liés au déploiement d'une infrastructure virtuelle.
Adapter l'offre
De nouvelles problématiques telles que la migration de processus en cours d'exécution, ou encore les limitations de capacité des serveurs doivent par ailleurs inciter les fournisseurs de logiciels spécialisés à améliorer leurs interfaces. La prise en compte du standard d'intéropérabilité des systèmes SML (Service Modeling Language) défendu par le consortium W3C est notamment évoquée. Pour le Forrester, l'adaptation de l'offre d'applications aux spécificités de la virtualisation doit être immédiatement réalisée en vue des attentes à venir provenant des entreprises. Sur le panel de responsables récemment interrogés par le cabinet, la moitié déclarait utiliser des serveurs x86 virtuels, une proportion qui devrait s'élever au deux tiers d'ici 2009.

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas