Des virus au service de la lutte antibactérienne

Par 10 juillet 2007

Des chercheurs américains ont créé un nouveau type de virus permettant de combattre la formation de biofilms bactériens...

Des chercheurs américains ont créé un nouveau type de virus permettant de combattre la formation de biofilms bactériens.
 
Une solution antibactérienne d'un genre nouveau serait en train de voir le jour.
Des chercheurs du MIT et de l'université de Boston ont en effet créé un virus apte à s'attaquer efficacement aux biofilms, ces ensembles de microorganismes dont la particularité est de sécréter une matrice protectrice.
Ces structures biologiques, potentiellement nocives si elles renferment des bactéries, peuvent se fixer à des matériels industriels, des instruments médicaux ainsi que dans le corps humain.
 
Lutter contre les biofilms
 
"Il s'agit là d'une application concrète de la biologie synthétique" indique Timothy Lu, l'un des membres du groupe de recherche.
La technique utilisée repose sur l'emploi de bactériophages, de minuscules virus "tueurs" de bactéries. Pour l'équipe de M. Lu, le seul moyen de lutter efficacement contre un biofilm serait de dégrader aussi bien les bactéries que le film qui les enveloppe. Des bactériophages réunissant ces deux conditions ont justement récemment été découverts par un précédent groupe de chercheurs.
 
Des virus générés en laboratoire
 
L'application de ces virus "naturels" à des fins industrielles ou médicales posait cependant de nombreux problèmes. Les chercheurs du MIT ont donc entrepris de générer ces bactériophages en laboratoire, ce avec succès, puisqu'il est apparu que leur taux d'élimination d'un biofilm bactérien frôlait les 100%. A terme, c'est une véritable banque de bactériophages que souhaiteraient constituer les équipes du département de santé, science et technologie de l'université Harvard-MIT.
Un tel outil permettrait notamment le développement de produits d'entretien dotés de propriétés bactériophages. 
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 10/07/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas