Visibrain facilite la veille personnelle et concurrentielle sur Twitter

Par 12 avril 2011
Mots-clés : Future of Retail, Europe
le mot tweet inscrit au stylo

La start-up fait le tri en analysant les tweets par mots-clés. Le but : afficher sur un même tableau de bord les données essentielles sur la diffusion de son information, celle du marché ou de ses concurrents.

Pour aider les entreprises à utiliser au mieux Twitter, il est nécessaire qu'elles puissent contrôler simultanément la diffusion de leurs informations et celle de leurs concurrents. C'est ce que souhaite réaliser Visibrain, qui propose de réunir l'ensemble de ces données sur un même tableau de bord. Pour cela, il filtre ou centre les informations les plus importantes sur un domaine précis. Comme le souligne à L’Atelier l’un des trois fondateurs, Nicolas Huguenin, "notre logiciel analyse le flux global des données pour sélectionner les plus importantes. Elles sont ensuite qualifiées grâce à une sélection de mots clés". Visibrain fournit alors un tableau personnalisé en temps réel à ses clients.

Travailler sur les mots clés

Celui-ci donne à la fois des informations d’e-réputation quant aux personnes qui créent l’information et ceux qui la diffusent, qu'elle les concerne eux ou les autres acteurs sur le marché. Le logiciel accorde une importance plus ou moins importante au compte de l’utilisateur Twitter en fonction de son influence sur la communauté, c'est-à-dire notamment en fonction des retweets opérés sur ce qu’il poste, de l’information contenue et de sa pertinence. Techniquement, le client doit sélectionner des mots clés qu’il rentre dans la base du logiciel. Il peut s’agir de mots associés à sa marque, à ses produits, à son secteur d’activité ou ses concurrents. Nicolas Huguenin poursuit : "c'est ensuite autour de l’algorithme que nous avons développé de sélectionner l’ensemble des tweets qui ont un rapport avec ces mots clés en faisant une analyse sémantique, en fonction de la langue".

Comprendre la diffusion d’informations

Soit les mots clés sont directement contenus dans le tweet lui-même, soit dans un lien raccourci associé au tweet. "Notre objectif est de retracer ainsi le cheminement de l’information qualifiée que l’entreprise a décidé de suivre", ajoute-il. En fonction des mots choisis, le logiciel  permet également de donner une liste des tweets les plus repris et les plus diffusés, mais également un classement des liens les plus diffusés. Cela doit donner la possibilité aux entreprises de communiquer plus efficacement sur le réseau social, en filtrant l’information mais également en retrouvant son origine et en analysant son parcours. La start-up a obtenu le deuxième prix du prix Innovact 2011, qui se tenait fin mars à Reims.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas