Visto poursuit Good Technology pour violation de brevets

Par 02 février 2006
Mots-clés : Smart city

Après avoir poursuivi Microsoft, c'est contre son concurrent que Good Technology se retourne en l'accusant de violer des brevets qui lui appartiennent. C'est la technologie de push e-mail...

Après avoir poursuivi Microsoft, c'est contre son concurrent que Good Technology se retourne en l'accusant de violer des brevets qui lui appartiennent. C'est la technologie de push e-mail GoodLink qui est ici mise en cause.
 
Visto affirme que l'entreprise Good Technology viole, via certains de ses services mobiles, quatre brevets qui appartiennent à Visto. Parmi eux, Visto accuse Good Technology de violer le brevet de la technologie qui permet de synchroniser les courriels.
 
Les services concernés sont utilisés sur de nombreux combinés, parmi lesquels on trouve le Palm Tre, le iPAQ hw6500 ou le Motorola MPx220. Visto cherche à obtenir des dommages et intérêts pour le préjudice qu'elle prétend subir.
 
Research in Motion n'est donc pas la seule entreprise à rencontré des problèmes de violation de la propriété intellectuelle. Rappelons que le Blackberry est menacé d'être interdit de commercialisation sur le territoire américain par le procès qui l'oppose à NTP.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 02/02/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas