La vitesse de la connexion n'influence pas les usages au Danemark

Par 23 novembre 2010
Mots-clés : Digital Working, Europe
Fleches rouges et bleu

Si le pays multiplie l'installation d'infrastructures très haut débit, la population reste demandeuse de connexions moins rapides, qui suffisent à son utilisation.

Un quart des ménages et des entreprises au Danemark peut déjà profiter d'une connexion d'au moins 100 Mbps. Mais alors que le gouvernement projette de rendre disponibles ces infrastructures à toute la population d'ici 2020, le rapport publié par l'agence nationale des technologies de l'information et des télécom*, révèle que seule une minorité en a réellement l'usage. Dans le détail, la plupart des Danois recherchent une vitesse de connexion comprise entre quatre et dix Mbps. Une demande nettement inférieure aux possibilités qui s'ouvrent à eux puisque environ 90 % peut désormais prétendre à accéder à un haut débit de 50 Mbps, et les trois quarts à au moins 30 Mbps.

Une demande inférieure à l'offre

Reste que l'utilisation et le taux de pénétration d'Internet n'est pas en reste dans le pays : selon une autre étude publiée quelques jours plus tôt par le ministère, c'est 90 % de la population qui a utilisé Internet au cours des trois derniers mois. Soit une hausse de 2 % par année depuis 2008. En tête de liste des usages : plus de huit Danois sur dix se connectent pour envoyer des emails contre les trois quarts il y a deux ans. Suivi par l'accès aux services bancaires qui avec une augmentation de 10 % est à présent utilisé par plus des trois quarts de la population. Mais aussi pour acheter des biens en ligne pour à peine moins de 70 % d'entre eux et se connecter à des réseaux sociaux pour plus de la moitié.

Emails et services bancaires très prisés par les internautes Danois

Point important : la moitié des Danois utilise également Internet pour envoyer des informations aux autorités publiques contre seul un tiers en 2009. Cette utilisation croît cependant au dépend de celle de la radio et de la télévision en ligne, qui marquent une légère baisse de leur attractivité. "Les Danois sont de plus en plus portés vers le numérique et diversifient leurs  usages", expliquent les auteurs de l'étude. Dès lors pour atteindre l'objectif du gouvernement et familiariser la population au haut débit "il est nécessaire de mettre davantage en avant l'offre et la demande", concluent-ils.

*pour le compte du ministère des technologies et de l'innovation.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas