Vivendi Universal pourrait refuser une offre pour sa filiale VU Games

Par 14 octobre 2003
Mots-clés : Smart city

Avec des résultats d’exploitation en chute de près 175 % au cours du 1er semestre : perte de 52 millions d’euros contre un bénéfice d’exploitation de 39 millions au premier semestre 2002, VU ...

Avec des résultats d’exploitation en chute de près 175 % au cours du 1er semestre : perte de 52 millions d’euros contre un bénéfice d’exploitation de 39 millions au premier semestre 2002, VU Games, la filiale de jeux vidéo du groupe Vivendi, a reçu une offre de rachat d’un montant de 600 à 800 millions d’euros.

Une offre à laquelle Vivendi Universal (VU) ne souhaiterait pas donner suite, d’après le quotidien Les Echos. « Formulée il y a quelques semaines, [l’offre] émane d’un consortium formé de deux groupes, un industriel des jeux vidéo allié à un financier » indique le quotidien économique. Pourquoi un tel refus ? D’après l’agence Reuters, VU pourrait enlever VU Games de sa liste d’actifs à céder.

La fourchette du montant proposé pour VU Games est toutefois assez éloignée du milliard d’euros que souhaitait en tirer VU. Rappelons par ailleurs qu’à l’automne 2002, VU avait imaginé introduire au Nasdaq sa filiale de jeux vidéo sur la base d’une valorisation de deux milliards d’euros.

(Atelier groupe BNP Paribas – 14/10/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas