Vodafone investit 4,55 milliards de dollars pour entrer sur le marché turc

Par 14 décembre 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

Avec 10 % de croissance en 2004, la Turquie attise la convoitise des grands groupes européens qui sont prêts à consentir d'importantes dépenses pour investir ce marché prometteur. Le numéro un...

Avec 10 % de croissance en 2004, la Turquie attise la convoitise des grands groupes européens qui sont prêts à consentir d'importantes dépenses pour investir ce marché prometteur. Le numéro un mondial de la téléphonie mobile, Vodafone, va ainsi consacrer 4,55 milliards de dollars (environ 3,98 milliards d'euros) au rachat du deuxième opérateur turc Telsim. L'événement a même été retransmis en direct sur certaines chaînes de télévision turques.

Vodafone remporte donc l'appel d'offre lancé par l'Etat turc, devant le koweïtien MTC qui avait proposé 4,53 milliards de dollars, l'égyptien Orascom ou France Télécom, qui n'a pas mené les négociations jusqu'à leur terme, craignant une "inflation des prix injustifiée et artificielle".

Telsim représente environ 9 millions d'abonnés soit une part de marché de l'ordre de 21 % sur un pays dans lequel le taux de pénétration du mobile n'est que de 53 %. Croissance économique forte, population très jeune et faible taux de pénétration représentent trois arguments particulièrement alléchants pour des opérateurs qui sont de plus en plus confrontés à la saturation de leurs marchés d'origine.

L'acquisition doit encore obtenir le feu vert du conseil d'administration de Telsim ainsi que des autorités turques, ce qui n'empêche toutefois pas Vodafone d'assurer que la transaction sera finalisée dans le courant du premier trimestre 2006.

(Atelier groupe BNP Paribas - 14/12/05)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas