Vodafone obtient un prêt bancaire de 3,5 milliards d’euros sous condition

Par 22 octobre 2002
Mots-clés : Smart city

Dans la bataille financière qui l’oppose à Vivendi Universal (VU) pour prendre le contrôle de Cegetel, Vodafone vient de renforcer sa position en obtenant un prêt bancaire de 3,5 milliards d’euros...

Dans la bataille financière qui l’oppose à Vivendi Universal (VU) pour prendre le contrôle de Cegetel, Vodafone vient de renforcer sa position en obtenant un prêt bancaire de 3,5 milliards d’euros (arrivant à maturité en janvier 2006). Ce prêt serait destiné à acquérir une partie des participations au capital de Cegetel, actuellement détenues par BT Group et SBC, mais sur lesquelles VU possède un droit de préemption. Ce droit pose naturellement une limite à l’avantage de Vodafone : bien que ce dernier ait obtenu la semaine passée un accord de BT Group et SBC sur le prix de vente de leurs participations (6,3 milliards d’euros au total), l’opérateur britannique ne pourrait donc arriver à ses fins que si VU renonçait à son droit de préemption. Ceci conditionne aussi logiquement le prêt bancaire que Vodafone a obtenu. (Atelier groupe BNP Paribas – 22/10/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas