Vodafone en quête d'acquisitions : SFR, la Pologne et l'Asie en ligne de mire

Par 19 septembre 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

Le britannique Vodafone, premier opérateur mobile mondial par le chiffre d'affaires, est officiellement en quête de nouvelles acquisitions. En ligne de mire : une prise de contrôle du français...

Le britannique Vodafone, premier opérateur mobile mondial par le chiffre d'affaires, est officiellement en quête de nouvelles acquisitions. En ligne de mire : une prise de contrôle du français SFR, dont il possède déjà 44 %, ou des ouvertures sur l'Asie ou la Pologne.

"Nous continuons de rechercher des opportunités en Asie. Il y a clairement un ou deux de nos investissements dans lesquels nous aimerions augmenter notre investissement - des pays comme la Pologne ou SFR", a déclaré Arun Sarin, directeur général de Vodafone, lors de la journée investisseurs organisée ce lundi au siège de l'opérateur à Londres.

Le groupe Vodafone désire augmenter sa participation au sein de SFR, dont il détient déjà 44 % aux côtés de Vivendi Universal, ainsi que dans le polonais Polkomtel, dont il détient 20 %.

Pour bien débuter cette journée investisseurs, Vodafone a commencé par publier dans un communiqué ses résultats en matière de téléphonie de troisième génération (3G). Le groupe revendique fièrement avoir vendu au total 4,35 millions de téléphones 3G depuis novembre dernier, dont 1 million depuis le mois de juillet.

Vodafone se prépare également à annoncer le lancement au premier semestre 2006 de son réseau HSPDA (High-Speed Dowlink Packet Access). Cette technologie, qui fonctionne sur les mêmes infrastructures que la 3G, permet d'atteindre des débits nettement supérieurs. Malheureusement pour le consommateur, les téléphones 3G actuels ne sont pas compatibles avec le HSPDA.

(Atelier groupe BNP Paribas- 19/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas