Vodafone signe un accord avec BT et SBC Communications

Par 17 octobre 2002
Mots-clés : Digital Working

Vodafone vient de conclure un accord pour acquérir la totalité des participations de BT Group plc et de SBC Communications Inc dans Cegetel pour un montant en numéraire de 6,3 milliards d’euros ...

Vodafone vient de conclure un accord pour acquérir la totalité des participations de BT Group plc et de SBC Communications Inc dans Cegetel pour un montant en numéraire de 6,3 milliards d’euros, dont 4 milliards d’euros pour la participation de 26 % détenue par BT et 2,3 milliards d’euros pour la participation de 15 % détenue par SBC. Actuellement Vodafone Group (c’est-à-dire Vodafone et ses filiales) détient directement 15 % de Cegetel et 20 % de SFR, ce qui se traduit par un intérêt économique de 31,9 % dans SFR. L’acquisition des participations de BT et de SBC permettrait à Vodafone Group de faire passer son intérêt économique dans Cegetel de 15 à 56 % et son intérêt économique dans SFR de 31,9 à 64,5 %. Par ailleurs, Vodafone a confirmé son intention à Vivendi Universal d’acquérir, pour 6,77 milliards d’euros en numéraire, la participation de 44 % détenue par Vivendi Universal dans Cegetel. Cette offre indicative restera ouverte jusqu’au 30 octobre 2002. Vivendi Universal dispose d’un droit de préemption sur les participations de BT et de SBC pouvant être exercé sur l’une ou l’autre de ces participations, ou sur les deux, jusqu’au 10 novembre 2002. Ce droit de préemption peut être exercé sur la participation de SBC avec une prime de 13 % par rapport au prix offert par Vodafone Group, soit 2,6 milliards d’euros en numéraire. Vivendi Universal peut aussi exercer son droit de préemption sur la participation directe de BT au prix d’achat en numéraire offert par Vodafone Group. L’augmentation de sa participation dans Cegetel et SFR apportera à Vodafone des avantages supplémentaires : - Vodafone contrôlera un réseau de téléphonie mobile dans chacun des cinq plus grands marchés européens, - Vodafone sera en mesure de faire bénéficier SFR des synergies supplémentaires, - Vodafone cherchera à optimiser les performances opérationnelles et financières des activités de téléphonie fixe de Cegetel. Chacune de ces acquisitions devrait améliorer le bénéfice par action de Vodafone dès la première année entière après acquisition, avant la prise en compte des synergies potentielles. Vodafone dispose de ressources de trésorerie et des lignes de crédits suffisantes pour financer l’acquisition de toutes les participations dans Cegetel qu’il ne détient pas encore. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 17/10/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas