Des voix s'élèvent pour le retrait du projet Ines sur la carte d'identité biométrique

Par 31 mai 2005
Mots-clés : Smart city

C'est autour d'un acrostiche que plusieurs associations et syndicats se sont retrouvés pour contester le projet Ines relatif à la carte électronique d'identité à éléments biométriques. Inepte...

C'est autour d'un acrostiche que plusieurs associations et syndicats se sont retrouvés pour contester le projet Ines relatif à la carte électronique d'identité à éléments biométriques. Inepte, Nocif, Effrayant, Scélérat... Les contestataires, qui font signer leur pétition à l'adresse suivante : ( http://www.ldh-france.org/media/actualites/petit_ines.pdf ), affirment que le projet vise à constituer un fichier de police à l'échelle du pays et de toute la population.

Indication de son domicile, code de carte bancaire, numéro fiscal, codes d'accès à des services Internet… Autant d'informations qui seront stockées sur une puce sans contact et donc "lisibles à l'insu des personnes". Les rédacteurs de la pétition parlent du danger de la carte pour le respect de la vie privée : "Les éléments biométriques d'identification, inclus sous forme numérisée et conservés dans un fichier unique national, faciliteront tous les croisements d'information. La numérisation de ces éléments, alliée à la prolifération des dispositifs de surveillance, décuplera les possibilités d'identification policière et de traçage des citoyens.

Ce que craignent également la CFDT, la CGT et la Ligue des droits de l'homme, c'est que la sophistication technique serve les réseaux criminels les plus organisés "qui se doteront rapidement des moyens nécessaires pour la contourner et disposeront alors de documents d'identité dans lesquels l'État et les citoyens auront, à tort, placé toute leur confiance".

Ce que réclame le collectif ? Le retrait immédiat du projet INES de la carte d'identité biométrique.

(Atelier groupe BNP Paribas - 31/05/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas