Vol d'identité bancaire : Deedgital intègre une solution anti-phishing

Par 20 février 2004

Deedgital, société spécialisée dans la sécurité informatique des internautes, a décidé de s'attaquer au e-phishing. De quoi s'agit-il ? Le « phishing », du verbe « fish », pêcher, orthographié «...

Deedgital, société spécialisée dans la sécurité informatique des internautes, a décidé de s’attaquer au e-phishing. De quoi s’agit-il ? Le « phishing », du verbe « fish », pêcher, orthographié « ph » comme le font souvent les pirates dans leur jargon, consiste à exploiter la crédulité des internautes en « lançant un filet », le plus souvent via un envoi massif de courriels non sollicités, afin de rabattre des internautes vers de faux sites web bancaires ou d'achat en ligne. Par exemple, des millions d’internautes ont reçu un courriel leur indiquant que leur compte e-bay avait malencontreusement été effacé et les invitant à cliquer sur un lien pour transmettre leurs coordonnées bancaires. Pour pallier ce fléau, l’extension d’un dot.bank est à l’étude. De son côte, Deedgital a adapté ses logiciels afin que, dès que l’internaute saisit une information confidentielle, le nom du propriétaire du site et le certificat électronique du site lui soient accessibles. Ces données sont ajoutées à l’enregistrement automatique de la transaction qui est alors effectué. L’internaute peut, à tout moment, revoir et vérifier ses transactions et ces données d’identification et éditer un justificatif papier pour le transmettre aux services de répression des fraudes concernés. « Les cas de phishing se sont démultipliés en 2003 et font des milliers de victimes. Car, contrairement à ce que soutiennent certains spécialistes, il n'est pas du tout évident, pour tout un chacun, de se rendre compte que le site est un faux », a noté le dernier rapport du Club de la sécurité des systèmes d'information français (Clucif) paru le 13 janvier dernier. Le phishing est rentable pour les escrocs, car sur plusieurs millions de courriels envoyés il suffit qu'une très faible proportion d'internautes tombe dans le piège pour générer des revenus illicites. Rien qu'aux Etats-Unis, le vol d'identité prend des proportions colossales : le chiffre de 17 millions d'identités volées est avancé par le Clusif. (Atelier groupe BNP Paribas – 18/02/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas