Vol d'identité : la fraude prend de l'ampleur

Par 19 décembre 2007
Mots-clés : Smart city

Sur Internet, les auteurs de vols d'informations personnelles sont de plus en plus formés à déjouer les systèmes de sécurité. La législation devrait cependant apporter une meilleure protection aux victimes.

(cliquez pour agrandir)
Le vol d'identité, notamment sur Internet, s'internationalise et se professionnalise, alerte l'organisme Identity Theft Resource Center (ITRC) dans son bilan annuel sur les nouvelles menaces attendues pour 2008. Les escroqueries comme les "scam", de faux courriels visant à soutirer de l'argent ou des données personnelles, deviennent en effet de plus en plus sophistiquées et difficiles à détecter. Et désormais sur le web, les fraudeurs sont très jeunes. Surtout, ils maîtrisent à la perfection les virus et les chevaux de Troie destinés à obtenir des informations personnelles sur les internautes. "Le vol d'identité sur Internet est une histoire sans fin", souligne Linda Foley, fondatrice de l'institution.
Une protection de l'information peu rigoureuse
"Il agit en faisant tâche d'huile et s'étend vers d'autres directions malgré tous les efforts pour contenir cette menace". Autre tendance : l'augmentation du nombre des brèches ouvrant l'accès aux données, en raison d'un traitement trop léger de l'information par les entreprises et les institutions. La publication d'études contradictoires devrait également ralentir la mise en place d'actions gouvernementales et légales. La vision n'est pas optimiste. Pourtant, l'organisme à but non lucratif prévoit la mise en place de réels efforts par les professionnels de la sécurité pour développer et déployer des moyens d'authentification plus efficaces. Avec pour objectif la lutte contre la fraude, sur Internet comme par téléphone.
Vers une législation plus ferme
Côté législation, le vol d'identité devrait également être reconnu comme un crime. Et des lois pourraient être votées pour prévenir ce type d'arnaques, notamment en limitant l'utilisation à tout va de son numéro de sécurité sociale. Enfin, l'assistance aux victimes devrait se renforcer, du côté des organismes tels que l'ITRC et des Etats. Pour mémoire, l'ITRC mettait en avant cinq grandes tendances pour 2007. Parmi elles, l'augmentation du phishing et de la contrefaçon de chèques. Et le manque de réaction au niveau gouvernemental, professionnel et de la législation.

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas