Le vol d'identité se multiplie auprès des petites entreprises

Par 27 octobre 2011
identitytheft

La cyber criminalité s'attaque de plus en plus aux petites sociétés. Premier danger : le vol d'identité, permettant aux hackers de s'approprier les données confidentielles d'une entreprise, de ses dirigeants ou de ses employés.

Les propriétaires de petites entreprises aux Etats-Unis doivent mieux se prémunir contre le vol d'identité sur Internet, conclut une étude de Javelin Strategy & Research. Celle-ci, réalisée en partenariat avec le Identity Theft Council (ITC), montre l'intérêt des criminels pour les données bancaires, numéros de sécurité sociale ou listing des clients de ces firmes. Il y aurait environ 27 millions de petites sociétés dans le pays dont 21 ne sont gérées que par une seule personne, les rendant particulièrement vulnérables aux vols d'identité. Les pertes engendrées par ce type de fraudes s'élèveraient à plus de 8 milliards de dollars par an.

Une protection insuffisante

Ces patrons ne disposent bien souvent que de firewalls fragiles entre leurs données financières personnelles et celles de leurs compagnies. Il est donc aisé pour les cyber criminels d'accéder à toutes sortes de données confidentielles, en profitant du fait que ces sociétés utilisent de plus en plus Internet dans leurs activités quotidiennes mais ne bénéficient pas d'une expertise sécuritaire suffisante pour les prémunir contre des risques éventuels. "Les attaques vont se multiplier dans les années à venir : les hackers sont de plus en plus habiles pour ne pas se faire repérer alors  que dans le même temps, les PME ne font pas évoluer leurs moyens de défense", constate Neil O'Farrell, directeur exécutif de l'ITC. Ainsi, 95% des intrusions pour voler des informations de cartes bancaires ont un impact sur les petites entreprises.

Des réflexes basiques pour se défendre

Mais un ensemble de techniques simples existent pour se protéger : avoir un plan de sécurité défini à l'avance et restreindre les données auxquelles peuvent accéder les employés. Il faut également former les salariés à protéger leur propre espace Internet et suivre en permanence l'évolution de son compte en banque et des retraits. Il s'agit aussi de se méfier contre des vols d'identité publics. Des criminels pourraient utiliser le nom d'une entreprise grâce aux informations directement disponibles sur Internet et contracter des prêts au nom du dirigeant de la société en question. Il est donc impératif de faire des recherches régulières sur Google pour identifier des clones éventuels.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas