Volvo IT: l'innovation passe par la collaboration

Par 30 août 2011
Mots-clés : Smart city, Europe
open innovation

Par le biais du Jam IT, un évènement annuel mis en place par les responsables innovation de l'entreprise, Volvo IT recherche à mettre en valeur les profils particuliers au sein de ses employés. A terme, les clients pourraient constituer eux aussi des acteurs majeur de ce processus.

Faire appel aux ressources de ses collaborateurs pour innover commence à s'imposer au sein des entreprises : Volvo IT, filiale spécialisée dans le conseil et les services informatiques du groupe éponyme, annonce le lancement de la deuxième session de Jam IT. Cet événement, organisé en interne, vise à connecter les salariés au niveau mondial et leur proposer de faire émerger des idées et des projets communs. Les idées qui émergeront seront étudiées par un comité d'experts, qui en sélectionnera quatre en fonction de leur intérêt et de leur applicabilité. Les quatre employés à l'origine de celles-ci se verront alors fournir une équipe et des moyens pouvant varier de 20 000 à 40 000 euros, afin de mettre en pratique cette idée.

Une révélation de potentiels plus qu'une recherche d'innovation majeure

Pour Stéphane Parisot, responsable innovation chez Volvo IT, le but est de "donner à l'employé un espace d'expression qui ne se limite pas à son simple domaine d'activité. Les idées innovantes ne se définissent pas par secteurs". Un constat partagé par Julien Gallois, directeur marketing chez Inova : "ce mode de fonctionnement présente un double avantage: il permet à la fois d'afficher une image innovante auprès de ses clients, tout en révélant des personnalités et des compétences au sein de l'entreprise". Il précise toutefois que, si "ce type d'initiatives permettent d'affiner des idées souvent déjà pressenties, elles donnent rarement lieu à de profonds changements". Et de fait, trois thèmes principaux ont été choisis avant même le début du processus de réflexion, en fonction des besoins et des enjeux identifiés par Volvo IT.

 Les clients B2B de plus en plus impliqués

Ainsi, cette année, "L'IT dans les pays asiatiques", "L'operational excellence mesure" et "La consumérisation de l'acquis" sont au centre des débats. Reste à savoir si des projets comme ceux-ci peuvent aussi impliquer le consommateur et client final. D'autant que, apparemment, plusieurs clients se sont manifestés dès le lancement du projet Jam IT, afin d'être intégrés au processus. Pour Julien Gallois, cette initiative est assez peu répandue dans le domaine du B2B,"mais peut mener à des résultats extrêmement intéressants, dans la mesure où cela permettrait à Volvo IT d'identifier les besoins de ses clients, tout en permettant d'éclairer les idées à l'aune de leurs besoins". Il conclut en soulignant que "ces mesures ne seront efficaces qu'à condition de mener une intégration contrôlée de ces clients au processus, au cas par cas"

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas