Voulant marquer des points sur le marché français des photopieurs, Jean

Par 05 août 1997
Mots-clés : Smart city, Europe

de Riberolles, PDG de Sharp France affirme "Nous visons 10 % du marché français d'ici à trois ans". Alors que le groupe japonais est numéro deux mondial avec plus de 20 % de parts de marché et numér...

de Riberolles, PDG de Sharp France affirme "Nous visons 10 % du marché
français d'ici à trois ans". Alors que le groupe japonais est numéro deux
mondial avec plus de 20 % de parts de marché et numéro trois en Europe
derrière Canon et Xerox, il n'occupe que la sixième place en France avec
3,5 % de parts de marché, soit 196 000 appareils par an. Pour atteindre
son objectif, Sharp France mise non seulement sur la distribution, mais
aussi sur la technologie comptant sur la nouvelle génération de
photocopieurs numériques. Si sur un chiffre d'affaires total de moins de
600 millions de F en 1996-1997, l'activité photocopieurs n'a représenté
que 350 millions de F, Sharp France espère également progresser dans les
secteurs de la photo, de la télévision, du son avec le minidisc. Pour
l'exercice 1997-1998, Sharp France espère dégager des bénéfices avec tous
ces produits nouveaux et atteindre d'ici à trois ans plus d'un milliard de
F de chiffre d'affaires.
(Le Figaro - 06/08/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas