Nous voulons des technologies vertes, et nous les aurons!

Par 30 août 2011
écologie

Comme Madonna, prenons 4 minutes pour sauver le monde.

Smart-grid, panneaux photovoltaïques, micro-stockage... autant de termes à la sauce écolo, qui revêtent une connotation plutôt "hype" ces derniers temps. Mais derrières les termes, quels principes énergétiques, quelles inventions éco-responsables peuvent bien se cacher?

Selon une étude menée par IBM auprès de 10 000 personnes réparties dans 15 pays, il semblerait que le jargon écolo-responsable généralement employé par les média, les entreprises, ou les gouvernements, reste extrêmement obscur pour la grande majorité de la population mondiale. Comme le résume bien Michael Valocchi, Vice-président de la section "énergie d'IBM, "des avancées majeures ont été réalisées en matière d'économie d'énergie. Mais, dans la plupart des cas, les consommateurs se retrouvent totalement désorientés à ces dernières". Or,  comment appliquer un principe si l'on ne comprend pas de quoi il s'agit?

Oui, on ne peut pas (ou de façon incomplète) en tirer parti efficacement, et c'est bien là que le bât blesse. Les technologies respectueuses de l'environnement ont évolué trop rapidement, laissant au bord de la route les principaux concernés, à savoir vous et moi. Cet état de fait est d'autant plus regrettable que les résultats de l'étude démontrent un intérêt croissant des consommateurs pour ces technologies propres. Au point même d'en faire parfois un critère de choix supérieur à l'argent. Et Valocchi d'ajouter: "les consommateurs veulent économiser l'énergie. Il ne nous reste plus qu'à leur montrer comment faire".

Voyez, Messieurs et mesdames les décisionnaires: nous avons la volonté, vous avez les technologies.
Alors, l'espace d'un instant, faites de nous vos élèves et quittez des yeux vos comptes de résultats, pour le bien de tous.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas