Le Web 2.0 séduit 60% des Européens

Par 05 juillet 2007
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Le Web communautaire attire en masse les internautes européens, mais les disparités d'utilisation entre pays demeurent, selon une étude menée par Forrester Research...

Le Web communautaire attire en masse les internautes européens, mais les disparités d'utilisation entre pays demeurent, selon une étude menée par Forrester Research.
 
Le Web collaboratif, avec tout ce qu'il compte de plates-formes communautaires, de blogs, de forums et de sites de partage de musiques ou de vidéos, fait de plus en plus d'adeptes: 60% des internautes européens s'adonnent désormais au Web 2.0, selon une étude du cabinet Forrester Research.
 
Ainsi, une très large majorité d'internautes britanniques, français, allemands, italiens, espagnols, néerlandais et suédois écoutent des podcasts, lisent ou rédigent des blogs, consultent des flux RSS ou participent à des réseaux sociaux.
 
Des habitudes bien ancrées selon les pays

Mais des disparités en matière d'utilisation du Web collaboratif existent suivant la nationalité des internautes. Ainsi, les Britanniques et les Suédois sont davantage intéressés par les sites de réseaux sociaux: un tiers des internautes d'outre-Manche est abonné à des sites communautaires, soit le double de la moyenne européenne.
 
Quant aux Néerlandais, ils plébiscitent souvent les blogs: 15% d'entre eux se livrent à cette activité, alors que la moyenne en Europe ne s'élève qu'à  9%. Et les internautes espagnols n'hésitent pas à laisser des commentaires sur des sites, mais les Allemands sont majoritairement plus taciturnes quand il s'agit de donner son opinion en ligne. Les internautes français sont eux plus friands - à 60% - de lectures de blogs et lisent volontiers les commentaires laissés sur des sites par des consommateurs.
 
L'accès à Internet n'est pas le même partout
 
"Tous ces pays en sont encore à différents niveaux en qui concerne l'adoption de l'Internet: seulement 40% des utilisateurs espagnols et 44% des Italiens sont régulièrement en ligne. De plus, l'accès à Internet reste un obstacle pour certains, la connexion en haut débit n'étant pas généralisée [...]", explique Mary Beth Kemp, analyste senior chez Forrester Research.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 05/07/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas