Le web communautaire récompensé par le Berkman Center

Par 20 mai 2008
Mots-clés : Smart city, Moyen-Orient

La plate-forme MideastYouth.com fait collaborer les jeunes du Moyen-Orient en les familiarisant au Net. Une initiative d'un entrepreneur de 21 ans de Bahreïn saluée par le centre de recherche américain.

Le Berkman Center a récompensé la semaine dernière des éducateurs, des entrepreneurs, des avocats et des étudiants pour leur contribution aux dernières innovations et évolutions d'Internet. L'objectif : relever les initiatives qui ont su intégrer Internet à la société et lui permettre d'y imprégner d'une manière utile son empreinte. Parmi les cinq acteurs récompensés, le jeune fondateur du réseau social MideastYouth.com s'est fait remarquer. Son réseau communautaire en ligne réunit les jeunes du Moyen-Orient et du nord de l'Afrique sur un site participatif et multimédia. Ce, afin de faire discuter et débattre des jeunes gens de tous milieux, ethnie, opinion politique ou encore conviction religieuse. Arabes, iraniens, kurdes, israéliens, sont ainsi invités à collaborer sur des projets numériques. Sont mis à leur disposition blogs, podcasts, vidéos, etc. "Cette plate-forme réunit plus de 150 rédacteurs, qui viennent des quatre coins du Moyen-Orient", déclare à L'Atelier Esra'a Al Shafei, initiateur du projet.
Liberté d'expression au Moyen-Orient
"Nous comptons parmi eux des représentants des minorités ethniques et religieuses". Ce jeune étudiant de 21 ans, originaire de Bahreïn, explique que dans une région privée de liberté d'expression, Internet a eu un impact fort sur la société. " Le web ainsi que les outils 2.0 nous permettent de nous connecter d'une manière jusque là impossible". MideastYouth.com utilise ces nouvelles technologies afin de soutenir les minorités de la région, comme les Kurdes ou les Baha'is, mais aussi pour échanger autour de sujets tabous : l'athéisme ou l'homosexualité sont ainsi discutés librement, par une communauté hétéroclite. "C'est un outil très puissant pour nous, qui nous permet de prendre la parole, de réfléchir ensemble à l'avenir, et surtout d'entreprendre des actions utiles". L'un de ces projets supporte la création de médias numériques indépendants en Afghanistan.
Un réseau de blogs
Un des groupes de jeunes de cette communauté en ligne a également lancé une campagne de soutien au bloggeur égyptien Kareem Amer, condamné à 4 ans de prison, pour s'être exprimé trop librement sur sa page personnelle. Le site organise ainsi un réseau de blogs qui chacun traite de sujets d'actualité, peu relayés dans les médias locaux ou bien censurés. Par ailleurs, on peut noter parmi les finalistes le site Connexions, une plate-forme open source, basée sur le partage des connaissances. Elle permet aux professeurs de partager des textes numériques et des outils d'apprentissage et d'enseignement en ligne. Cette remise de prix était organisée à l'occasion du dixième anniversaire du centre Berkman pour Internet et la Société. Les cinq lauréats ont reçu la somme de 10 000 $ chacun, afin de les encourager dans leurs initiatives.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas