Le web devient maître des robots

Par 06 février 2008
Mots-clés : Smart city

TeMo, un dispositif robotisé monté de toutes pièces, peut être contrôlé à distance via une interface web. Très mobile, il fonctionne dans tout endroit couvert par un réseau de téléphonie.

Un téléphone portable, un tracto-pelle miniature Lego Technic et quelques composants électroniques. Il n'en fallait pas plus à l'ingénieur Jatinderjit Singh pour concevoir un robot télécommandable depuis n'importe quel point du globe. L'invention, nommée TeMo, est connectée à Internet via le service de données du mobile qui l'équipe. Une caractéristique qui en fait un appareil des plus mobile. Une simple interface web permet en effet de le diriger ainsi que de réaliser certaines actions en tout lieu bénéficiant d'une couverture réseau. Le principe de fonctionnement de l'engin repose sur son téléphone mobile qui fait alors office de mini-serveur web. Celui-ci héberge la page web qui permet le contrôle à distance de TeMo.
Un téléphone serveur
La caméra du téléphone se charge quant à elle de transmettre à l'utilisateur des images de son environnement proche, ce en temps réel. La structure mécanique du robot est composée des blocs de Lego. L'ensemble est articulé et mis en mouvement par cinq servo-moteurs eux-mêmes actionnés par un microcontrôleur assurant le relais des informations provenant du téléphone. Le tout est alimenté par une batterie rechargeable. A noter : les transmissions du serveur mobile au microcontrôleur s'effectuent via un lien infrarouge IrDa. La construction de ce robot ne nécessite qu'un investissement d'une centaine d'euros. Toutes les informations nécessaires à sa fabrication sont par ailleurs disponibles sur le blog embisys.com.
Interface de contrôle web
La partie logicielle est le centre névralgique du dispositif. C'est elle qui se charge à la fois de gérer la fonction serveur web du téléphone, de communiquer les instructions au microcontrôleur, ainsi que de transmettre les photos à l'utilisateur. La page permettant de contrôler TeMo est aussitôt générée dans le navigateur web dès que l'URL dédié est renseigné. Une opération qui active par ailleurs le système. L'interface utilisateur est très simple et comporte les quelques boutons nécessaires au déplacement du robot et au contrôle de son bras articulé. Le créateur de TeMo envisage d'y intégrer une série de capteurs permettant au système d'évaluer les distances et de distinguer les personnes. Des applications pour des opérations de sauvetage, de surveillance ou de travaux ménagers sont en vue.
 A ce sujet lire aussi :

La main robot apprend de l'humain (13/11/2007)
Les robots apprennent l'interaction humaine (23/09/2007)
Quoi de neuf chez les robots ? (22/11/2007)

L’Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas