Le web du futur prendra directement en compte le contexte

Par 31 août 2011
Mots-clés : Smart city, Amériques, Asie, EMEA
network

Le User Context Module ajoute les caractéristiques nécessaires à un réseau Internet capable de tenir compte de l'utilisateur en fonction de l'endroit et de l'outil de connexion, du réseau disponible...

A l’origine, l’Internet mis au point par le DARPA a été conçu comme moyen de communication entre deux hôtes désirant se parler. Aujourd’hui, le modèle n’est plus valable. On le sait, à l’avenir, le réseau des réseaux doit être "user-centric". Internet aujourd’hui doit donc prendre en compte, en plus des noeuds interconnectés du réseau, l’utilisateur final et son contexte, comme une seule entité. C’est ce que des chercheurs de l’université de Singapour prônent, en proposant leur "User-Context-Module" (Module Utilisateur contextuel), à intégrer dans les architectures Internet de demain. Objectif avoué : améliorer à terme l’expérience utilisateur, ajuster les réseaux et les applications en fonction des besoins et des ressources, en fonction du terminal qu’il utilise, ou de l’endroit où il se trouve, et du réseau disponible, en bref, selon le contexte.

Un module spécifique pour pêcher des informations de contexte

Les chercheurs se sont appuyés sur les sciences cognitives, qui traitent de la manière dont les informations sont représentées et traitées par le cerveau humain : la pensée humaine est "sensible" au contexte et à son environnement, et prend les bonnes décisions en fonction de ceux-ci. Pour parvenir à ce type d’intelligence, l’architecture idéale doit savoir séparer l’hôte, son adresse, le nom de l’utilisateur final, les données et les périphériques réseau, et les manipuler de manière individuelle. Le module proposé, User-Context Module, a pour but d’intégrer des informations pertinentes de contexte.

Trois couches interconnectées au dessus de l’infrastructure

Le Module se divise en trois sous-systèmes : le Context Interface, le Context Model, et le Contrôleur. Le premier interagit directement avec l’utilisateur final et son environnement : il collecte les informations relevant du contexte (préférences, localisation, identités...). Le deuxième collecte des informations sur le modèle de contexte, données abstraites sur le statut de l’utilisateur, son comportement sur le réseau. Enfin, le système de Contrôle interagit directement avec les couches réseau et l’infrastructure, pour ajuster automatiquement les protocoles ou les paramètres capables d’optimiser les performances du réseau, et ainsi offrir une meilleure expérience à l’utilisateur. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas