Sur le web, l'influence se récompense

Par 26 août 2011
bouche à oreille

Klout signe un partenariat avec Funny or Die : les membres les plus influents du site de vidéo auront accès à du contenu premium. Un modèle d'affaires intéressant pour le service de mesure de la réputation.

L’influence paie : Funny or Die, un diffuseur de vidéos humoristiques, annonce avoir réalisé un partenariat avec Klout, le service de mesure de l’influence personnelle sur le web. Pendant plusieurs semaines, ce dernier calculera le degré de visibilité des membres du site, cela en se basant sur l’ensemble de leurs activités et publications sur la Toile et leur portée. Il établira ensuite un classement. Les personnes reconnues comme les plus influentes auront dès lors accès à du contenu et à des services considérés comme “premium”. Une initiative saluée par Pascal Dubord, fondateur de l'agence Social Media Idewan et interrogé par L’Atelier.


De la visibilité pour les deux partenaires

Cela bénéficiera aux deux entreprises. En proposant une expérience enrichissante aux influenceurs, Funny or die s'assure une publicité efficace de la part de ceux-ci”, explique-t-il. Pour Funny or Die le but est aussi évidemment d’attirer du coup plus de membres sur son site, alléchés par la possibilité de récompenses dues à leurs activités annexes sur le web. “Et pour Klout, il s'agit là d'une opportunité de se rendre visible auprès de bloggeurs ou d'acteurs influents de la Toile”, ajoute-t-il. L’initiative a aussi cela d’intéressant qu’elle pourrait inspirer d’autres entreprises, et faire de la mesure de l’influence un moyen d’attirer des utilisateurs au même titre que la carte de fidélité.


Des critères subjectifs

Pascal Dubord souligne ainsi: "En résumé, il apparaît que l'activité de tout un chacun sur internet revêt désormais une valeur précise et quantifiable, et est en train de devenir une véritable marchandise"". En résumé, plus celle-ci est importante, et plus il sera susceptible d'accéder à des avantages en nature de la part des entreprises. Toutefois, l'analyse se doit d'être nuancée. En cause, les critères utilisés par Klout lors de son évaluation. Ceux-ci ne peuvent en effet pas être considérés comme universels et absolus. Et Pascal Dubord de conclure: "ce n'est pas parce qu'une personne est jugée la plus influente d'un groupe par Klout que c'est réellement le cas. Les outils d'évaluation de Klout sont pertinents mais pas infaillibles".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas