Le web mobile est l'avenir de la messagerie instantanée en Chine

Par 04 septembre 2007

Les services d'Instant Messaging devraient enregistrer une croissance de 46% cette année malgré la saturation de certains segments. D'après CCID Consulting, les prestataires devraient se tourner vers le marché mobile...

Les services d'Instant Messaging devraient enregistrer une croissance de 46% cette année malgré la saturation de certains segments. D'après CCID Consulting, les prestataires devraient se tourner vers le marché mobile.    
 

(cliquez pour agrandir)
Le marché chinois de la messagerie synchrone (Instant Messenger) devrait croître à un rythme proche de 50% cette année, annonce CCID Consulting. Le cabinet conseil chinois précise toutefois que ce secteur devrait traverser une phase d'ajustement. Celle-ci serait en partie due au niveau de maturité atteint par les applications d'IM personnelles. Dans ce cadre, un léger ralentissement aurait déjà été enregistré au premier semestre 2007. Avec un marché des applications personnelles saturé, c'est du côté des services aux entreprises et mobiles que les prestataires d'Instant Messaging se tournent.
 
L'IM sur mobile, un marché en expansion
 
L'ouverture à de nouveaux segments de marché serait nécessaire pour que les activités d'IM poursuivent leur développement en Chine, indique CCID Consulting.
Et l'Internet mobile de constituer un débouché tout naturel pour ces activités de communication instantanées. Avec 20 millions d'utilisateurs, c'est une véritable opportunité qui s'ouvre pour les prestataires locaux. Les opérateurs télécoms que sont China Mobile et China Unicom n'ont d'ailleurs pas tardé à investir ce segment. Ces derniers ont été suivis par Fetion et UM qui se sont introduit sur le marché de l'IM mobile courant 2007.
 
Les opérateurs en position de force
 
Le cabinet de conseil chinois estime que le nombre d'utilisateurs d'applications d'IM mobiles devrait s'élevé à près de 40 millions de personnes d'ici la fin de l'année, soit plus du double du chiffre enregistré au tout début de 2007. En outre, ce marché aujourd'hui dominé par les opérateurs paraît difficile d'accès à des acteurs spécialisés souhaitant profiter du fort potentiel de ces activités.
 
Du côté des services aux entreprises, si le faible taux de pénétration des produits IM rend ce marché relativement ouvert, CCID Consulting estime que seuls les acteurs capables de dépasser les hautes barrières techniques pourront s'insérer sur ce segment. 
(Atelier groupe BNP Paribas - 04/09/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas