Web sémantique : la recherche se fait selon l'intérêt

Par 30 mai 2008 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Evri va interconnecter les résultats de recherche des utilisateurs en fonction de leurs centres d'intérêt. Une application qui correspond à la tendance vers plus de web sémantique où la machine comprend les informations qu'elle délivre.

Aider les internautes à trouver des contenus en relation avec leurs centres d'intérêt. C'est le credo de la société Evri, qui a annoncé hier le lancement en version beta de son prochain moteur de recherche web sémantique. Difficile néanmoins d'en dire plus, car le site n'est pas encore accessible. Le mode de recherche reste cependant différent des modèles proposés à l'heure actuelle par Google par exemple. "Ce type de moteur est aujourd'hui basé sur l'occurrence des termes", rappelle Fabrice Epelboin, consultant dans les nouveaux médias et spécialisé en web social et sémantique. "Mais la machine ne comprend pas les résultats qu'elle fournit, et n'est pas non plus capable de faire le lien entre eux". Or le web sémantique consiste à avoir deux couches d'informations sur le web : l'une destinée aux hommes, l'autre aux machines. L'idée étant de permettre aux machines de comprendre les données dédiées aux utilisateurs, afin de développer des services toujours plus pertinents.
Cibler les contenus
Neil Roseman, fondateur de Evri, déclare : "nous voulons développer une plate-forme qui offrira aux internautes des interconnexions entre leurs centres d'intérêt. Ce qui est aussi un avantage pour les éditeurs, qui ont alors plus de chances de retenir sur leurs sites leur véritable cible". Evri s'inscrit dans la vague des développements d'applications web sémantiques. Des innovations malheureusement peu visibles et difficiles à marketer, car elles sont seulement visibles du côté de la machine et pas pour l'utilisateur, qui a peu conscience des bénéfices que peut lui apporter cette technologie. Des promesses pourtant intéressantes. "Il y a déjà des exemples de sites, comme Twine, qui appliquent ces technologies", affirme Fabrice Epelboin.
Une technologie en plein essor
"Mais la plupart des projets en sont encore au stade de prototype. Le web sémantique en est à ses balbutiements, et  est amené à se développer dans les cinq-dix prochaines années, avec des applications étonnantes". Reste que ce sont les moteurs de recherche sémantiques qui sont les plus faciles à réaliser pour l'instant. Le consultant ajoute que selon lui, Evri se démarquera des nombreux autres projets via son interface : "les développeurs bénéficient de la même technologie, ce sont donc les usages et les interfaces utilisateurs qui vont faire la différence à l'avenir". A noter : le projet est financé par Vulcan Capital, firme d'investissement de Microsoft.

Haut de page

1 Commentaire

vive kvisu.fr...société française de clermont-ferrand

Soumis par mcarmen (non vérifié) - le 31 mai 2008 à 07h42

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas