Quand le web sémantique simplifie la recherche d'avis

Par 02 février 2012
Mots-clés : Smart city, Europe
Homme cherchant une direction

Eat&Drink fédère l'ensemble des commentaires sur un lieu et analyse le contenu afin de fournir une synthèse sous forme de critères et de notes. Cela, en utilisant des technologies de contextualisation.

Sur Internet, consulter des avis sur un restaurant ou un café n'évite pas toujours les mauvaises surprises. En effet, il manque souvent l'analyse qui se cache derrière une simple évaluation positive ou négative permettant de comprendre par quoi se définit un lieu. C’est à cela que s’est attelé l’institut IAIS du Fraunhofer : il a mis au point une application chargée d’interpréter les différents commentaires issus de 200 000 sources, puis de fournir des recommandations précises. Cela, en condensant les opinions, en regroupant les informations et en trouvant les caractéristiques spécifiques des différents établissements. La solution, baptisée Eat&Drink, "simplifie la démarche de l'utilisateur puisqu'il n'a pas à lire les critiques des restaurants", note Melanie Knapp, co-responsable du projet.

L'analyse sémantique plus intelligente que l'addition de mots clefs

Le système propose ainsi une liste de caractéristiques (propreté, emplacement, service, accueil…) qui définissent le lieu, avec une note. Techniquement, après avoir rassemblé toutes les informations du commerce, l'application procède à une analyse du sens des mots, y compris du texte non structuré. Du coup, l'analyse du texte se produit à l'échelle de la phrase, dans la veine du web dit sémantique. Pour connaître les caractéristiques principales d'un établissement et les évaluer, Eat & Drink analyse jusqu'à la syntaxe de la phrase, les mots, les verbes, les pronoms comme les noms. Pour parvenir à se résultat, l'application se base sur une technologie développée par les scientifiques IAIS de THESEUS, programme de recherche sur les technologies allemand.

Un système applicable à d’autres usages

Selon les chercheurs, Eat&Drink n'est qu'une démonstration de ce que peut faire leur technologie. Pour le Melanie Knapp, celle-ci "est utilisable pour tout type de sujet et de texte. Les applications et programmes peuvent alors être développés pour des secteurs complètement différents", à la fois B2C et B2B. Les chercheurs ont en effet développé Quote, une application permettant de trouver les citations relatives à une personne publique ou à un sujet précis. Quote trouve alors les citations en fonction de l'intérêt du contenu de la recherche, proposant une liste de sujets pour lesquels la personne a été citée récemment. Pour le Melanie Knapp, outre la déclinaison de l'adaptation de cette technologie, ce sont bien les usages qui peuvent se multiplier: "Les bureaux de presse ne sont pas les seuls intéressés par Quote. Politiciens et managers peuvent s'en servir pour analyser la concurrence". A noter, la première démonstration est prévue pour le 6 mar

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas