Webcam.travel : bien… mais pas top !

Par 08 septembre 2008
Mots-clés : Europe

Il est révolu le temps où, pour choisir sa destination de vacances, on faisait tourner un globe terrestre les yeux fermés et le doigt suspendu en l'air en priant secrètement pour ne pas tomber sur Châteauroux (« ville la plus laide de France après Vierzon », dixit Giraudoux...) Désormais, grâce au Net, on veut - et on peut - tout savoir avant même d'être arrivé sur place... au risque de perdre un peu la magie de la découverte de l'inconnu et du dépaysement. A tout le moins, les voyagistes vont avoir de plus en plus de mal à nous vendre des séjours prétendument paradisiaques dans des hôtels qu'une autoroute sépare de la plage. Grâce à Google Earth notamment, on a accès à des informations très diverses. Certaines importantes et d'autres moins. Photos sur panoramio.com, articles en tous genres sur Wikipedia, vidéos sur YouTube, etc. Ceux qui veulent à tout prix savoir à quoi ressemble l'endroit où ils vont mettre les pieds vont pouvoir ajouter un nouveau site à leurs favoris estivaux : Webcams.travel, qui permet de consulter plus de six mille sites en temps réel. Ce portail pour caméras Web se base sur les solutions de mapping fournies par Google Maps et Google Earth. Les utilisateurs peuvent noter les images qu'ils voient, déposer des commentaires et ajouter des Webcams à leur liste de favoris. Ils peuvent aussi enrichir eux-mêmes le nombre de lieux visualisables en connectant gratuitement leurs Webcams au site (http://fr.webcams.travel/) puis en localisant leurs emplacements sur une carte. Bon, l'idée est attirante... Mais une fois sur place, on se rend compte que la qualité des images (webcams obligent) est en général fort médiocre ; et que leur mise à jour est très lente... Tant mieux, direz-vous, si la qualité d'image était excellente, si - selon l'expression consacrée - on s'y croyait, à quoi nous servirait-il encore de voyager ? Des sites comme webcams.travel nous permettent encore, bien malgré eux, de faire travailler notre imagination. Profitons-en... ça ne durera pas longtemps.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas