Webcast et forums encouragent la participation aux élections locales

Par 12 janvier 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

eParticipate ID fournit une suite d'outils collaboratifs qui permettent aux citoyens de se tenir plus facilement informés de l'actualité politique de leur ville. Le système pourrait aussi être appliqué en entreprise.

Pour accroître la participation aux élections locales, le projet européen eParticipate ID parie sur le Net pour faciliter le débat public. Il a travaillé sur une suite d'outils baptisée Public-I et qui combine forums, mise à disposition de l'information municipale, webcast et téléchargement de vidéos. Depuis une plate-forme collaborative, les citoyens peuvent ainsi accéder à des documents présentés à l'occasion des conseils municipaux ou autres réunions, ainsi qu'à des données en rapport avec un sujet à l'ordre du débat public. Il est aussi possible de visionner un certain nombre de rencontres par podcast vidéo. "Certaines communes ont aussi mis au point un service de traduction pour rendre les contenus accessibles aux personnes qui ne parlent pas la langue officielle", explique John O'Flaherty, coordinateur du projet.
Trouver un partenaire technique
Aux internautes ensuite d'en débattre via les forums. Des outils de pétition en ligne sont aussi mis à disposition, ainsi que des magazines en ligne qui traitent des sujets chers à la ville ou au comté. Le tout, à bas prix. Le système a été évalué dans dix communes européennes. Selon les responsables du projet, le système a permis plus de débat en ligne. Paradoxalement, il a aussi entraîné une présence physique accrue aux conseils. Plus de cinquante localités en Europe devraient s'équiper cette année. Les scientifiques tablent sur au moins une centaine en 2010. Dans le cas où une cité opte pour ces outils, elle doit ensuite trouver un partenaire technique qui va déployer et gérer le système. En France, la commune d'Elancourt fonctionne ainsi avec Digitech.
Des salariés plus concernés par les prud'homales et la vie de leur entreprise ?
"Ces services ne servent pas qu'au débat politique, ils peuvent aussi aider les communes à mieux s'investir sur certains sujets sociaux", poursuit le coordinateur. Le conseil du comté de Fingal, en Irlande, a ainsi déployé un webcast sur la plate-forme qu'il administre. Celui-ci permet aux parents dont les enfants ont commis des tentatives de suicide d'échanger. En France, un tel service pourrait également améliorer l'intérêt des salariés pour les élections prud'homales. Rien n'empêche non plus d'envisager des applications à l'échelle de l'entreprise, pour encourager les employés à participer à la vie de l'entreprise. Et accéder en webcast à des réunions syndicales ou officieuses.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas