WeTrieve facilite la gestion collaborative de la connaissance

Par 10 septembre 2010

Le dispositif analyse en permanence les documents ouverts par l'utilisateur pour identifier ce sur quoi il travaille, le connecter à d'autres utilisateurs, et le faire profiter de recherches déjà effectuées.

Identifier en temps réel ce sur quoi travaille un utilisateur, en et hors ligne, afin de lui proposer une sélection de données pertinentes puisées sur son poste, sur un intranet et sur le web. Mais aussi mettre en rapport les collaborateurs qui recherchent une information au même moment et leur permettre de consulter l'historique de recherche de leurs pairs. Voilà les deux postulats sur lesquels s'est basée la canadienne DossierView pour mettre au point WeTrieve. Le système analyse en permanence les activités effectuées par un individu sur son poste afin de lui suggérer des données et des contacts susceptibles de l'aider. Concrètement, le système consiste en un logiciel à installer sur sa machine ou sur son smartphone, et qui est relié à un réseau en cloud. Celui-ci utilise ensuite des technologies de contextualisation (compréhension du langage naturel, analyse de modèles…) pour rechercher en temps réel dans les documents ouverts par l'utilisateur (Word, Excel, PowerPoint, Outlook, PDF, pages web…) des thématiques communes et précises.
Rechercher dans l'intranet et sur les moteurs de recherche
Il fournit ensuite une synthèse qui est encryptée et hébergée dans les nuages. Le système identifie des membres du réseau qui effectuent ou ont effectué des recherches et travaux sur des thèmes similaires. L'individu peut alors regarder le temps passé par ses pairs sur chaque url, ainsi que consulter une fiche produite par WeTrieve à partir des informations sélectionnées par un utilisateur. Mais aussi entrer en contact avec une de ces personnes dont la liste de résultats est proche de la sienne, ou susceptible de l'être. DossierView propose un système de chat permettant de discuter, éventuellement de manière anonyme. L'autre volet concerne la suggestion automatique d'informations : WeTrieve recherche dans l'intranet du collaborateur - et dans son ordinateur s'il en a donné l'accès - des contenus susceptibles de correspondre à sa demande.
Entrer en relation avec ses pairs
Le dispositif envoie aussi aux principaux moteurs (Google, Yahoo!, Bing…) des requêtes liées au profil de l'individu, puis sélectionne les résultats qu'il compare entre eux, mais aussi avec le contenu des documents ouverts par la personne, afin de proposer dans un dernier temps une sélection la plus pertinente. A noter qu'afin de connecter les utilisateurs entre eux, le dispositif relie temporairement une donnée ou un lien à un individu. Ce dernier ayant cliqué à un moment ou un autre sur l'url. Mais les informations personnelles (fichiers Word, etc.), ne sont évidemment pas accessibles aux autres utilisateurs. Le système ne stocke aucune information : celles-ci ne sont placées que temporairement - soit la durée de la connexion - sur le serveur de DossierView. La start-up faisait partie du réseau de jeunes pousses hébergées par l'Accelerator Center, un incubateur high-tech situé à Waterloo, au Canada.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas