Wi-fi : 25% des réseaux d'entreprises ne sont pas sécurisés

Par 30 mai 2006

D'après une étude réalisée pour RSA Security, le nombre de réseaux sans fil à Paris a crû de 119% depuis 2004. Cette forte croissance est aussi due au fait que l'on partait de rien... Ce...

D'après une étude réalisée pour RSA Security, le nombre de réseaux sans fil à Paris a crû de 119% depuis 2004. Cette forte croissance est aussi due au fait que l'on partait de rien... Ce phénomène pose un problème en terme de sécurité puisque les utilisateurs ne sont pas encore sensibilisés aux risques que posent les réseaux sans fil.
 
Ainsi, l'étude, qui s'intéresse aux villes de New York, Londres et Paris, montre qu'entre un quart et un cinquième des réseaux sans fil d'entreprises de ces trois villes ne sont pas sécurisés! A Paris, 22% ne sont pas sécurisés. A Londres, cela concerne 26% et à New York, 25%.
 
 "C'est la cinquième année consécutive que nous faisons faire ce type d'étude et c'est la première fois que nous constatons une telle amélioration de la sécurité des réseaux sans fil chez les entreprises", explique Tim   Pickard, Vice Président en charge du Marketing International chez RSA Security. Si 22% des réseaux sans fil ne sont pas sécurisés, 78% le sont !
 
 "Même si on peut se réjouir de cette évolution positive, il faut conserver à l'esprit qu'un quart des réseaux d'entreprises dans ces villes laissent la porte ouverte à des attaques", poursuit-il. Un réseau sans fil non sécurisé permet à des pirates de s'y introduire pour accéder à des informations confidentielles ou même d'y installer des virus, "des codes malveillants tels que des chevaux de Troie et permettent potentiellement qu'on se serve de leurs systèmes pour lancer des attaques de déni de service ou
qu'on exploite des failles de sécurité".
 
 "La sécurité des réseaux Wi-Fi est peut-être en progression, mais les efforts doivent être poursuivis", conclut-il. Les risques pour la sécurité des données sont dus à une pure et simple ignorance du problème. L'étude montre en effet que les entreprises "ne modifient pas la configuration par défaut de leur réseau sans fil". A Paris, 21% des réseaux sans fil ont maintenu leur configuration par défaut. Ce chiffre témoigne d'une grande amélioration de la situation puisqu'en 2004, ce problème concernait 39% des réseaux sans fil de la capitale !
 
Une autre menace plane que les utilisateurs de réseaux sans fil, d'autant plus dangereuse qu'elle est encore très peu connue : les hotspots illégaux! L'étude les décrit comme "des points d'accès sans fil installés de manière temporaire dont l'interface ressemble à de véritables hotspots afin de recueillir des informations personnelles sur les utilisateurs". Ils permettent aux pirates qui les installent de recueillir les informations personnelles de ceux qui s'y connectent sans savoir qu'il ne s'agit pas d'un véritable hot spot public !
 
 "C'est la raison pour laquelle, les entreprises et les particuliers doivent être informés des risques potentiels que constituent ces types de réseaux frauduleux en ne divulguant aucune information personnelle sur des réseaux sans fil non sécurisés", commente Phil Cracknell, de Capgemini UK Security
Consulting Practice.
 
(Atelier groupe BNP Paribas- 30/05/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas