Wi-Fi: 29% des hotspots à Paris ne sont pas protégés

Par 21 décembre 2006

Serait-il dangereux de surfer sur Internet en passant par le Wi-Fi? Selon l'éditeur de sécurité américain Kaspersky, qui a mené une étude sur la couverture en Wi-Fi de la ville de Paris en...

Serait-il dangereux de surfer sur Internet en passant par le Wi-Fi? Selon l'éditeur de sécurité américain Kaspersky, qui a mené une étude sur la couverture en Wi-Fi de la ville de Paris en novembre, 29% des réseaux de la capitale ne seraient ni protégés ni cryptés.
 
L'enquête, réalisée du 22 au 25 novembre, a été menée dans le quartier de la Défense et dans d'autres arrondissements de Paris, sur plus de 1000 points d'accès.
 
Entre autres conclusions, le cabinet s'est intéressé à la sécurisation de ces réseaux sans fil. Etonnamment, c'est dans la zone de la Défense que les hotspots sont les moins sûrs, avec un taux de 38%, contre 22% en moyenne dans les autres quartiers.
 
Paris enregistre néanmoins un score plus honorable que d'autres capitales. Ainsi, Kaspersky souligne qu'à Londres, le nombre de réseaux non sécurisés atteint 50%. Et à Pékin, le chiffre grimpe jusqu'à 60%. La capitale française fait finalement figure de bonne élève!
 
D'autant qu'en offrant un débit théorique de 54 Mb/s dans 82% des cas, la capitale devance Londres, où seulement 68% des hotspots permettent ce débit, et Pékin, qui doit se contenter de 36%.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 21/12/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas