Le Wi-fi de Google nourrit le débat sur la protection des données personnelles

Par 11 avril 2006

Alors que la ville de San Francisco annonçait qu'elle avait choisi l'alliance Google/Earthlink pour équiper la ville en Wi-fi, un rapport de l'Electronic Frontier Foundation (EFF) soulève le...

Alors que la ville de San Francisco annonçait qu'elle avait choisi l'alliance Google/Earthlink pour équiper la ville en Wi-fi, un rapport de l'Electronic Frontier Foundation (EFF) soulève le problème de la protection des données personnelles.
 
Pour se connecter au réseau de la ville, il faudra s'identifier à l'aide d'un login et d'un mot de passe. Dès lors, il sera facile de pister les sites sur lesquels l'internaute se rend et même de les garder en mémoire : tel est l'objet de l'inquiétude de l'EFF. Si les informations sont stockées dans une base de données, il est ensuite possible de les récupérer lors d'informations judiciaires.
 
L'EFF a donc émis une recommandation pour empêcher le pistage et favoriser la navigation anonyme. En outre, l'organisation veut empêcher que les informations personnelles soient stockées assez longtemps pour devenir accessibles et problématiques pour les personnes concernées : "Nous demandons à ce que le système permette de surfer, de mettre des contenus en ligne ou de lire anonymement", explique Kurt Opsahl, avocat à l'EFF. "Puisque la connexion nécessite de s'identifier, cela crée une opportunité de traque permanente".
 
Rappelons que le projet de Google est de fournir aux habitants de la ville une connexion gratuite alors que celui de Earthlink est de permettre, moyennant un abonnement mensuel d'une vingtaine de dollars, de se connecter à très haut débit. Pour financer son service, Google compte donc sur ses revenus publicitaires.
 
L'opportunité d'un réseau Wi-fi urbain est de fournir de la publicité ultra-localisée. En effet, il suffit d'identifier le hotspot auquel se connecte l'ordinateur de l'internaute pour lui fournir la publicité du salon de coiffure le plus proche. C'est également ce qui soulève l'inquiétude de l'EFF. Google aura accès à des données personnelles pourra localiser les internautes dès lors qu'ils se connectent.
 
 "La confidentialité de nos utilisateurs est de la plus grande importance", explique Google dans un communiqué. "Nous sommes au début du processus et nous sommes impatients de travailler avec la ville de San Francisco et avec EarthLink pour fournir un accès Wi-fi gratuit aux habitants de la ville".
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 11/4/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas