Le Wi-Fi est le socle du réseau social mobile

Par 12 juin 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

Miraveo localise et interconnecte les appareils portables via les réseaux sans-fil. Une fois mis en contact, les utilisateurs échangent des fichiers ou communiquent en temps réel.

Déployer une plate-forme collaborative mobile se fait sans passer par les réseaux d'un opérateur. La preuve avec Miraveo : il a mis au point une application qui interconnecte tous les appareils équipés de Wi-Fi. Elle permet de communiquer par texte, voix et vidéos en streaming et d'échanger des données avec les membres. Et ce, "que ce soit de mobile à mobile ou de mobile à PC portable ou tout autre appareil utilisant le protocole", précise à L'Atelier Sebastian Andreatta, vice président au développement de l'activité de Miraveo. L'intérêt d'un tel système est qu'il permet l'échange de contenus à une distance allant jusqu'à 150 mètres, explique le responsable. Ce qui en fait un outil de productivité à faible coût pour les entreprises.
Simplifier les échanges entre employés
Le service localise également les contacts qui sont dans l'entourage de l'utilisateur et les informe sur son activité. Ce, via un statut ou en interagissant directement avec eux. Une fois connecté l'utilisateur est libre de choisir sous quel type de profil il veut apparaître : public - toutes les personnes à portée sont libres d'interagir avec lui - ou privé (famille, professionnel, selon l'application associée au réseau etc.) protégé par un mot de passe. Miraveo se télécharge depuis Internet, mais est également partageable entre les membres de réseau en mode peer-to-peer. Une fois récupéré, il s'installe automatiquement sur l'appareil.
Plusieurs profils possibles
L'application est utilisable comme plate-forme indépendante, mais aussi comme un outil complémentaire de réseautage mobile qui s'ajoute à des applications existantes comme Facebook. "Miraveo est un service sur lequel des entreprises peuvent créer l'application que leurs utilisateurs demandent", explique Jorge García Vidal, professeur à l'UPC Barcelona School of Informatics en charge du projet à Barcelone. L'éditeur espère pouvoir étendre la portée de la solution à un demi kilomètre grâce à un système "multihop".  D'autres systèmes proposent la communication de mobile à mobile sans passer par un opérateur : MMRPG utilise ainsi également le Wi-Fi pour faire des smartphones des émetteurs/récepteurs. Le but : profiter de jeux virtuels multi-joueurs dans le monde réel.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas