WiMAX gagne du terrain sur l'ADSL

Par 14 mai 2008

Le réseau nouvelle génération va prendre le pas sur les solutions filaires. Cette technologie se présente peu à peu comme une alternative au câble, même dans les pays aux réseaux très développés.

Le WiMAX rattrape son retard sur l'ADSL. Selon une étude de Juniper Research, près de 12 % des abonnés à une connexion câblée opteront pour une connexion WiMAX d'ici à 2013. Des chiffres qui démontrent les opportunités de développement de cette technologie sans-fil qui parvient peu à peu à s'affirmer comme une alternative au filaire. La norme 802.16e a en effet plus d'un atout : interopérable, haut débit, indépendante des infrastructures préexistantes. Elle permet un déploiement rapide dans les zones peu desservies par l'ADSL, et ce, pas uniquement dans les pays en voie de développement ou les régions isolées. Howard Wilcox, auteur du rapport, explique ainsi que de nombreux pays développés comme les Etats-Unis, la Grande Bretagne ou encore l'Irlande, sont des clients potentiels de WiMAX, pour les années à venir.
Couverture optimale
"Cette technologie propose une offre attractive dans les zones où il n'y a pas de réseaux filaire ou bien où le débit n'est pas optimal", indique-t-il. WiMAX permet également de résoudre les problèmes d'accès au haut débit pour les utilisateurs situés dans des zones qui sont à la limite de la couverture Internet. Et Howard Wilcox d'ajouter : "Cette technologie se présente comme une alternative efficace, et va certainement séduire de plus en plus ces marchés". Elle vise toujours par ailleurs les pays en développement, comme l'Inde, où les opérateurs veulent fournir une connectivité de base sur un marché encore émergent.
Vers le développement de services mobiles
L'étude rapporte que la grande majorité des essais WiMAX et des nouveaux contrats vont débuter en intégrant une composante câblée dans un premier temps. Pour se développer rapidement vers une offre intégralement mobile. "Un atout pour les abonnés, de plus en plus demandeurs de services mobiles", déclare l'auteur du rapport. Ce dernier rappelle par ailleurs qu'en 2013 on comptera près de treize millions de souscripteurs au WiMAX. La majorité d'entre eux provenant principalement de trois régions, à savoir l'Amérique du Nord, la côte Est des Etats-Unis et l'Europe de l'Ouest. Ce trio représentera 60 % du total des revenus du marché WiMAX à cette période.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas