World Ahead : une BA lucrative chez Intel

Par 02 mai 2006

Intel compte investir plus d'un milliard de dollars pour aider à l'informatisation des populations de certains pays émergents. Mais si Intel met un point d'honneur à tenter de réduire la fracture...

Intel compte investir plus d'un milliard de dollars pour aider à l'informatisation des populations de certains pays émergents. Mais si Intel met un point d'honneur à tenter de réduire la fracture technologique entre pays occidentaux et pays en développement, c'est aussi pour réduire l'écart qui se creuse sur le marché avec ses principaux concurrents.
 
Intel estime qu'en Inde par exemple, la population se partage 14 ordinateurs pour 1000 personnes. Pour y développer l'accès aux nouvelles technologies, notamment Internet, le fondeur lance un programme baptisé World Ahead. Objectif : faire accéder un milliard de personnes à l'Internet et à former 10 millions de professeurs. Les deux principaux pays visés sont l'Inde et la Chine, avec une attention toute particulière pour les habitants des zones rurales ou isolées.
 
Le programme inclura un effort d'Intel pour favoriser le développement de PC à bas prix, du type de l'ordinateur à 100 dollars présenté par Nicholas Negroponte, le patron du MIT de Boston. Dans le cadre de ce programme Intel met aussi au point différents PC pouvant s'adapter aux besoins et contraintes particulières, notamment climatiques, de certaines régions.
 
Cette ouverture en direction des pays du Sud doit permettre de favoriser des technologies maison comme le Wimax, qu'Intel entend promouvoir dans toutes les régions du globe. Intel a déjà engagé 175 essais d'établissement du WiMAX à travers le monde. World Ahead pourrait ainsi s'avérer un excellent moyen pour Intel de préparer le terrain, afin d'implanter ce réseau sans fil à grande échelle dans les nouveaux marchés émergeant.
 
Car, l'intérêt de l'opération est évidemment plus commercial qu’humanitaire. Après un trimestre décevant et la révision à la baisse de ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2006, le géant des microprocesseurs veut revoir de fond en comble l'organisation de ses effectifs et de ses activités. Son CEO, Paul Otellini, n'hésite plus à évoquer un plan de licenciement pour les 90 prochains jours.
 
Face à la concurrence, la firme n'a visiblement pas envie de rester immobile. Avec World Ahead, Intel entend regagner du terrain sur ses concurrents en s'implantant davantage sur le marché prometteur des pays émergents.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 02/05/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas