[WORLD TOUR] Martinique: "L’écosystème évolue très vite depuis deux ans."

Par 24 juin 2014 1 commentaire
La Martinique

Plus besoin d’aller en métropole pour intégrer sa startup dans un incubateur, l’écosystème autour des startups émerge en Martinique.

Entretien dans le cadre de l’émission L'Atelier numérique sur BFM Business avec Steve Bercy, ingénieur de formation et fondateur également de la startup Airzoon. En Martinique depuis trois ans, Il est à l’initiative et coorganisateur de plusieurs rendez-vous locaux à destination des startups et des entrepreneurs.

L’Atelier: Lorsque vous êtes arrivé de Paris en Martinique il y a trois ans, avez-vous observé que les nouvelles technologies étaient aussi répandues qu’en métropole?

Steve BERCY: J’ai senti un énorme décalage en arrivant ici par rapport à tout ce qu’on voit sur la scène parisienne (les grosses agences, les startups,etc). Ici la géolocalisation c'était encore considéré comme de l’espionnage. D’autre part, c’est le BlackBerry qui prédominait et surtout il n’y avait pas d’abonnement illimité mobile. Quant au e-commerce, ce n’était pas du tout maîtrisé. Certaines entreprises étaient présentes en ligne parce que leur concurrent y était. et encore il ne s’agisait que d’un site vitrine. Si bien que moi qui ait une culture webmarketing, le retard me semblait assez vertigineux.

Le retard que vous décriviez est relativement récent et ne date que de trois ans. Aujourd'hui en 2014, est-ce que ce retard a été rattrapé? Et si oui, comment?

Les choses ont bien changé depuis. Il y a deux ans, un opérateur télécom local présent dans toute les Caraïbes – Digicel- a lancé des offres illimitées, à l’instar de Free qui lançait également à cette même période ses forfaits illimités. Tout le monde s’est rué dessus. Les smartphones sous Android ont fait également leur entrée sur le marché. Les nouvelles technologies sont ainsi entrées très rapidement dans les mœurs.

Cette ouverture aux nouvelles technologies a-t-elle été stimulante pour l’émergence de startups?

Il y a des antennes locales de grandes institutions présentes. Par exemple, Martinique Pionnières, antenne de la Fédération pionnière est présente ici [ndlr : réseau des incubateurs et pépinières de solutions innovantes dédié aux femmes créatrices] ou bien encore Initiative Martinique connue sous le nom Initiative France [réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise], du Réseau entreprendre. Il existe donc plusieurs structures qui permettent d’accompagner les entrepreneurs et de lever les premiers fonds d’amorçage. Donc oui effectivement l’écosystème évolue très vite en fait depuis deux ans. Maintenant l’écosystème mis en place permet aux jeunes de monter leur projet sur place. En revanche, pour trouver les fonds, il faut aller voir les investisseurs en Métropole.

 

Haut de page

1 Commentaire

Au sujet des financements des Startups, il faut avoir des moyens ; dans le secteur informatique , l' évolution des versions ou des nouveaux logigiels conçus par les Entreprises Informatiques ou les Editeurs des logiciels progressent à toute vitesse . En fait , il y en a des Sociétés qui ne pensent que du passé , ne sont pas chaud pour évoluer ces outils. A titre exemple, la Banque d' Etat Luxembourgois utilise à l' heure actuelles le système BIG DATA des Applications très avancées par rapport notre pays " la France " , depuis la naissance de ce système 4 V

Soumis par DU TIEU HAT Félix (non vérifié) - le 30 juin 2014 à 10h49

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas