Xavier Niel cède la présidence du groupe Iliad à Cyril Poidatz

Par 05 juillet 2004
Mots-clés : Smart city, Europe

La gestion combinée d’un réseau de sex-shops et de l’un des plus importants groupes sur le marché français de l’accès Internet, voilà qui n’aura finalement pas tellement réussi à Xavier Niel...

La gestion combinée d’un réseau de sex-shops et de l’un des plus importants groupes sur le marché français de l’accès Internet, voilà qui n’aura finalement pas tellement réussi à Xavier Niel, président du groupe Iliad. Mis en examen pour abus de biens sociaux et proxénétisme aggravé le 28 mai dernier, Xavier Niel a aujourd’hui été relevé de ses fonctions à la présidence du groupe.

Rappel des faits : il y a maintenant plus d’un mois, le parquet de Paris fait savoir que trois peep-shows dans lesquels M. Niel a investi servent de couverture à des activités de prostitution. Celui-ci est également soupçonné d’abus de biens sociaux. Réponse du suspect à ce sujet : Xavier Niel a avoué avoir touché 180.000 euros en espèce, pour remboursement d’un prêt, en provenance de plusieurs sex-shops qu’il détient.

Concernant les chefs d’accusation pour proxénétisme aggravé, les faits semblent plus flous et il n’existe pas de preuve établie que Xavier Niel ait eu connaissance des faits aujourd’hui reprochés à ses sociétés parallèles.

Quoiqu’il en soit, l’affaire a des retentissements sur le groupe Iliad, que Xavier Niel détient aujourd’hui à 70 %. Lors d’une réunion du Conseil d’administration qui se tenait jeudi dernier, il a été décidé que Cyril Poidatz serait nommé président de ce conseil, tandis que Michael Boukobza occuperait les fonctions de directeur général.

Quant à Xavier Niel, il demeurera directeur général délégué en charge de la stratégie et il conserve son mandat d’administrateur au sein de la société. Il assurera également la fonction de Vice Président du Conseil d’administration.

(Atelier groupe BNP Paribas – 05/07/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas