Xerox veut balayer l'ensemble du marché des copieurs. Il va se lancer

Par 30 septembre 1997

tout particulièrement, pour séduire les petites et moyennes entreprises, sur le créneau des imprimantes et des produits numériques, vendus par la grande distribution spécialisée, terrain de chasse d...

tout particulièrement, pour séduire les petites et moyennes entreprises,
sur le créneau des imprimantes et des produits numériques, vendus par la
grande distribution spécialisée, terrain de chasse d'Hewlett Packard (HP).
"Si nous voulons atteindre notre objectif, nous devons répondre à tous les
besoins et pas seulement à ceux des grandes compagnies". Le créneau des
imprimantes réseaux devrait atteindre les 34 milliards de dollars en 2000
(15 milliards en 1986). Celui des Soho touchant les très petites
entreprises avec des lignes de produits allant aussi bien du fax à
l'imprimante qu'aux copieurs personnels s'élèverait, à cette date, à une
vingtaine de milliards de dollars. Avec l'après-vente, le chiffre
s'éleverait au total à près de 90 milliards de dollars. Pour pouvoir
réagir rapidement sur ce marché, Xerox a donc décidé de regrouper ses
forces au sein d'une nouvelle entité, entièrement autonome, baptisée Xerox
Channels Group. Dirigée par le Français Pierre Danon, elle réalise déjà un
milliard de dollars de ventes dans ce domaine. De nombreux investissements
ont été réalisés dans une gamme de nouveaux produits et dans la promotion.
Le chiffre d'affaires devrait avoisiner les 4 milliards de dollars en 2000
"nous avons l'intention de réclamer notre part de marché. Nous sommes là
pour jouer. Nous sommes là pour rester. Nous ferons tout pour sortir
vainqueurs". Il y a une semaine HP a annoncé son intention d'introduire
toute une série de produits dans les dix-huit mois pour accélérer le
passage de la clientèle des copieurs aux imprimantes. Il y a quelques
jours, Xerox a lancé en Amérique du Nord une gamme de cartouches
d'impression pour imprimantes HP, un marché de plus de 3 milliards de
dollars par an. La lutte entre les deux rivaux risquent d'être très
chaude.
(Les Echos - 01/10/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas