"Il y a de la place pour des starts-up ambitieuses en Pologne !"

Par 19 novembre 2012
start-up en Pologne

Le pays ne manque pas de projets. Mais il n'est pas toujours facile de les réaliser. Notamment parce que lancer sa startup ne veut pas dire être entrepreneur.

L’Atelier a rencontré TechMine, une communauté qui favorise le débat entre entreprises, mentors, investisseurs, dans la région de Katowice.

L’Atelier : L'écosystème est-il favorable au lancement et au développement de startup en Pologne ?

TechMine :Lancer une startup est toujours difficile, mais pas spécifiquement plus en Pologne. Peut-être que certaines pensent que la tâche est relndue facile par certains investisseurs, qu’elles considèrent comme des bienfaiteurs, qui leur permettront de réaliser à peu près tout ou n’importe quoi. Mais ce n’est pas comme ça que cela marche. Si de réels entrepreneurs sont à la tête de la startup, ils savent nécessairement qu’ils doivent s’investir dans un projet concret et travailler avec opiniâtreté, avant de pouvoir attirer l’attention de bons investisseurs. Je dirais qu’il y a beaucoup plus d’argent prêt à être investi dans de jeunes entreprises que de startup sérieuses.

A quoi ressemble t-il, alors, cette écosystème polonais ?

Dans le pays, il y a principalement trois régions qui permettent aux jeunes entreprises d’avoir une certaine visibilité. Il y a bien entendu Varsovie, Cracovie et la région dans laquelle nous sommes, en Silésie polonaise, à Katowice. Ce que je peux constater, un an après avoir lancé TechMine, justement c’est que beaucoup de "startupers" ne sont pas de réels entrepreneurs, et que cela freine leur développement. Ils ne sont donc pas prêts à travailler avec des investisseurs. Il y a beaucoup d’apprentissage à faire. Nous facilitons cet apprentissage avec plusieurs types de rendez-vous. Nous organisons des rencontres entre des startsup qui ont réussi à se développer, et d'autres qui cherchent à exister et à se développer. Nous créons aussi des échanges entre Business Angels, investisseurs et ces jeunes entreprises, pour leur offrir la possibilité de présenter leurs projets, afin d’obtenir des conseils, voire évidemment un soutien financier.

Vous parliez de startup prospères, quelles sont les tendances en terme d'innovation ?

Il n’y a pas vraiment de tendances qui se dégagent. Néanmoins, je dirais qu’il existe un grand nombre de jeunes entreprises pérennes, qui se sont inspirées de modèles américains. Ainsi, nous avons vu l’émergence de goldenline.pl, qui est l’équivalent de linkedin.com. Nous avons également  wykop.plqui est un peu le clone polonais dedigg.com, et enfin,nk.pl, qui est le modèle polonais pour Facebook.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas