Yahoo! achète Del.icio.us : confirmation d'une stratégie fondée sur un Web "social" ?

Par 12 décembre 2005
Mots-clés : Smart city

Si Google se targue d'organiser l'information mondiale au travers de ses différents projets, Yahoo! pourra bientôt se vanter de fédérer les principaux sites sur lesquels les internautes...

Si Google se targue d'organiser l'information mondiale au travers de ses différents projets, Yahoo! pourra bientôt se vanter de fédérer les principaux sites sur lesquels les internautes produisent du contenu et participent à l'élaboration de "réseaux sociaux" en ligne ! Après le rachat du service d'hébergement et de partage de photos Flickr en mars dernier , Yahoo! vient en effet de jeter son dévolu sur Del.icio.us , un site à vocation communautaire.
Delicious permet aux internautes nomades d'enregistrer en ligne leurs favoris et de les partager avec leurs proches. Il propose également de découvrir les liens choisis par les autres utilisateurs, en partant du principe que si quelqu'un a jugé bon d'inscrire une page dans ses favoris, c'est qu'elle présente un intérêt particulier.
Lorsque Joshua Schachter a lancé Delicious en 2003, il ne s'attendait certainement pas à ce que son site devienne un tel phénomène de mode. Une véritable communauté, forte de plusieurs centaines de milliers d'utilisateurs, s'est rapidement formée et Delicious est devenu l'un des étendards de ce que l'on appelle parfois le Web 2.0, ces sites sur lesquels le contenu est produit par les internautes, pour les internautes.
"Nous sommes fiers d'annoncer que del.icio.us a rejoint la famille Yahoo!. Ensemble, nous continuerons à améliorer la façon dont les gens peuvent découvrir, se souvenir et partager sur Internet, en mettant l'accent sur la force de l'esprit communautaire", déclare Joshua Schachter sur le blog de Delicious.
De son côté, Yahoo! n'a pas donné de détails sur la transaction. Différentes sources estiment cependant que le montant de ce rachat pourrait être compris entre 15 et 30 millions de dollars. Le portail Yahoo! proposait déjà via "Mon Web" de sauvegarder ses favoris en ligne, mais en se rapprochant de Delicious, le géant américain de l'Internet confirme son intérêt pour les communautés en ligne et la dimension véritablement sociale du Web.
Une stratégie qui diverge de celle de son principal concurrent, Google. Ce dernier profite au maximum des avantages que lui confèrent ses techniques d'organisation automatique de l'information pour essayer de s'imposer comme le principal détenteur de l'accès au savoir. A l'inverse, Yahoo met l'accent sur un Web social et attire les internautes en leur proposant toujours plus de services à vocation communautaire qui ont l'avantage certain de fidéliser leurs utilisateurs.
D'autant que Delicious constitue une alternative intéressante aux moteurs de recherche automatiques comme ceux de Google ou de Yahoo!. Là encore, l'avantage réside dans la force de la communauté : au lieu d'organiser de façon systématique l'information grâce à des algorithmes, ce sont les utilisateurs qui effectuent le tri et le classement.
Passer d'un moteur de recherche à un autre ne pose pas particulièrement de problème : l'on se dirige naturellement vers celui dont on sait qu'il est le plus efficace. L'habitude joue un rôle certain mais l'affect ne rentre pas vraiment en ligne de compte. Avec des services communautaires comme Flickr ou Del.icio.us, il prend toute son importance ! Et la sympathie qu'éprouvent les internautes pour un service est un bon gage de leur fidélité...
A ce sujet, lire aussi :

Yahoo Phone : un Skype killer en puissance ? (08/12/2005)
(Atelier groupe BNP Paribas - 12/12/05)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas