Yahoo/Qihoo : Attaques et contre-attaques sur le Net

Par 03 octobre 2006 1 commentaire

Le monde de l'Internet n'est décidément pas aussi bienveillant qu'il n'y paraît ! Même dans l'enthousiasme des projets Web 2.0 les acteurs du Web, petits et grands, se livrent une guerre sans merci à coups de procès et d'accusations parfois véhémentes. L'affrontement Yahoo/Qihoo en Chine, dont nous avons un dernier rebondissement aujourd'hui (voir notre article dans la Lettre de L'Atelier : Yahoo! Chine poursuit une société chinoise pour concurrence déloyale) est une bonne illustration des rivalités existantes. Retour sur les "attaques et contre-attaques" entre ces deux sociétés.

Yahoo versus Qihoo Il y a comme un air de ressemblance entre les noms "Yahoo" et "Qihoo" (prononcer "Tchirou). Pas de hasard dans cela, lorsque l'on sait que le fondateur de Qihoo est en fait l'ancien General Manager de Yahoo Chine. Avant Qihoo, Zhou Hongyi s'était illustré en créant la société 3721 Technology Co. Ltd, spécialisée sur le marché du “Chinese Keyword Services”, autrement dit des "services de mot clés en langue chinoise" (voir nos explications dans ce post). En 2003, 3721 est racheté pour 120 millions de dollars par Yahoo qui cherche alors à se développer en Chine. Zhou continue de travailler pour la firme américaine jusqu'` la prise de contrôle en 2005 des activités de Yahoo en Chine par Alibaba, le leader du e-commerce. Zhou Hongyi rejoint la firme de capital risque IDG et lance Qihoo qui connaît un rapide succès (20 millions de dollars investis par le célèbre fonds Sequoia Capital) en se spécialisant notamment dans la recherche sur les blogs et les BBS, très nombreux en Chine. Au passage, Zhou embauche pour sa nouvelle société plus de 100 anciens employés de Yahoo sur les 380 que compte aujourd'hui Qihoo. Jack Ma, le directeur d'Alibaba, soupçonne Zhou d'avoir aussi emporté illégalement avec lui une partie du capital intellectuel de Yahoo. De plus en plus, la rivalité entre Yahoo et Qihoo s'apparente à une rivalité de personnes, opposant Zhou aux dirigeants d'Alibaba. Jack Ma notamment. Les événements s'accélèrent durant l'été. Le 2 août, 3721 "déclare la guerre à Qihoo" pour avoir classé son logiciel dans la catégorie des spyware (logiciels espion). Qihoo édite en effet, en partenariat avec la firme russe Kapersky, un anti-virus gratuit nommé "360 Safe". Les choses se précisent ensuite lorsque Yahoo, dans un article publié en page d'accueil de son portail, accuse Zhou Hongyi d'avoir intimidé et fait pression sur le personnel de Yahoo pour quitter l'entreprise. Le 16 août, Zhou répond par conférence de Presse interposée en énumérant les erreurs stratégiques qu'Alibaba/Yahoo auraient faites, conduisant ainsi au départ de certains de ses employés. Le 17 août, Qihoo saisie la court de justice sur les propos publics diffamants tenus par Yahoo sur son site. Outre une compensation financière de 3,6 millions de Yuan (environ 360 000 euros) Zhou demande des excuses publiques à son encontre. Yahoo contre-attaque aujourd'hui sur le terrain de la concurrence déloyale. En effet, l'anti-virus édité par Qihoo, considère dorénavant comme spyware la barre d'outils de Yahoo, incitant ainsi les internautes à la désinstaller. Qihoo se défend et rétorque que la barre d'outils de Yahoo est considérée comme spyware par la China Anti-Malware Alliance, L'Alliance chinoise contre les logiciels malveillants, une association de consommateurs. Cette alliance avait déjà mis à l'index Yahoo le 11 septembre contre sa barre d'outils. Le moteur de recherche Zhongsou a déjà été poursuivi par cette association par le passé et Oak Pacific, eBay Eachnet ainsi que Baidu seraient aussi en ligne de mire, selon le site Pacific Epoch. A ce rythme, le feuilleton Yahoo/Qihoo risque de continuer encore quelques temps... Anecdote amusante de cette histoire, Sequoia Capital qui a investit dans Qihoo est aussi l'un des premiers investisseurs de Yahoo !

Haut de page

1 Commentaire

rendexpette, http://www.lawofficeofjackcsung.com/ - buy klonopin online without prescription There are many symptoms of panic attacks that can confuse people, but if you are experiencing a lot of these symptoms at the same time, then that would be a clear and concise way of determining a panic attack. http://www.lawofficeofjackcsung.com/ - klonopin price

Soumis par rendexpette (non vérifié) - le 10 octobre 2011 à 19h52

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas