Pour Yardsellr, Facebook et e-commerce sont un duo gagnant

Par 04 mai 2012 Laisser un commentaire
étiquettes de prix de vide grenier

Cette application Facebook lui confère la simplicité d'un vide-grenier. Ce modèle business montre le potentiel de croissance des achats sur les réseaux sociaux. Un modèle d’inspiration pour les grandes marques ?

 

Fusionner le social et le shopping est naturel : depuis longtemps, nous avons fait du shopping avec nos amis, mais il reste beaucoup à faire pour sa digitalisation. À l'heure actuelle, les utilisateurs de Facebook se connectent principalement pour rencontrer des amis et jouer, et le site tire la majeure partie de ses revenus de la publicité. Mais le succès de start-ups comme Yardsellr pourrait ouvrir la porte à une véritable tendance de f-commerce, et montre que les grandes entreprises, les détaillants et les marques devraient plutôt considérer Facebook comme une plate-forme légitime d'e-commerce. L'association avec Facebook permet de constituer un écosystème renforcé par sa monnaie virtuelle, et des services comme Yardsellr peuvent démontrer la viabilité du système.

Vide-grenier sur Facebook

La plate-forme de shopping peer-to-peer Yardsellr propose un marché pour vendre et acheter des produits de seconde main sur Facebook. utilGéré par différents anciens responsables d'eBay à Palo Alto, le service regroupe les produits en catégories, appelées « blocs » sur Yardsellr, que les acheteurs sélectionnent en les « aimant ». Les produits du bloc apparaissent dans le flux de nouvelles Facebook de l'utilisateur et créent un canal marketing personnalisé au sein du réseau social. Le service établit la liste des produits et les vend gratuitement et charge une commission de 10% aux acheteurs. Comme le suggère son nom en anglais, Yardsell ambitionne de créer une plate-forme de commerce basée sur la communauté, qui abaisse les barrières à l'entrée pour les vendeurs, encourage le partage, viralise le développement de réseaux, etc., tous éléments parfaitement adaptés à l'environnement de réseau social.

Le shopping social renforcé par les conversations de groupes d'intérêt

Outre l'achat et la vente, Yardsellr encourage également les conversations, d'abord par son intégration à Facebook, mais pas uniquement. Parce que les membres souscrivent à des blocs qui suscitent leur enthousiasme, les gens commentent les nouveaux produits et d'autres répondent, créant des fils d'interaction longs et excitants. Yardsellr considère que c'est un élément important de son business puisque cela contribue à développer leur communauté interne sur Facebook. Cela renforce également l'engagement et crée de nouvelles opportunités pour que les amis des membres se connectent à l'appli.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas