En zone rurale, un e-gouvernement efficace passe par l'union des forces

Par 23 septembre 2009
Mots-clés : Digital Working, Europe

L'université de Camerino propose aux communes isolées de développer ensemble des services d'e-gouvernance. Sa plate-forme, SSC, assure le suivi et la mise à disposition des services existants.

Pour participer pleinement aux initiatives e-gouvernementales, les petites communes rurales doivent rassembler leurs efforts et leurs infrastructures. Voilà ce qu'avancent les chercheurs italiens de l'université de Camerino. Ils ont développé une plate-forme numérique de partage de services intitulée SSC, pour Shared Services Center. Le but étant de proposer aux communautés de petite taille d'élaborer ensemble des services d'e-gouvernance de qualité. D'un côté, le système automatise et simplifie les interactions entre les communes rurales. Et de l'autre, il agrège les ressources proposées par les fournisseurs existants, pour une réduction de coûts et une meilleure qualité de services.
Les villages sont laissés à côté des progrès technologiques
Selon les responsables du projet, les municipalités rurales ne disposent pas toujours des moyens, compétences ou infrastructures pour innover. Elles sont donc exposées au risque de l'exclusion numérique. "L'architecture technologique est souvent construite à la verticale, liant les régions avec les départements", explique à L'Atelier Flavio Corradini, responsable du projet. "Ce n'est pas efficace, car les petites communes rurales ne sont pas concernées". Ici, les communes qui souhaitent développer un service se réunissent puis identifient des spécialistes locaux capables de diriger leur projet. Elles partagent également les coûts d'infrastructure et de développement. Le centre les aide ensuite lors de la conduite du projet.
Ne plus être isolé
Chaque municipalité est représentée toute au long du déroulement du projet. Ce facteur permet notamment de diminuer la résistance psychologique et sociale aux changements. Autre avantage : le système centralise en un seul endroit les différentes ressources de TIC :services d'assistance technique, hébergement de sites, supports de systèmes d'intégration, automatisation des processus... "Cela permet d'économiser l'argent et le temps", conclut Flavio Corradini. "Les petites administrations pourront du coup avoir du poids dans la région". Le projet est actuellement en expérimentation auprès les communes de la région des Marches en Italie.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas